Haïti-Energie : Un expert en énergie doute que l’Administration de Jovenel Moïse puisse fournir l’électricité 24/24

Economie
Typographie

 

Le directeur exécutif de l’Institut Haïtien d’Énergie (IHE), le docteur René Jean Jumeau affirme douter que l’administration du président Jovenel Moïse arrivera à rendre disponible le courant de ville 24 heures sur 24. Il évoque la quantité de travaux à abattre pour électrifier l’ensemble du territoire et pense que cela prendra de nombreuses années.

 

Le président Jovenel Moïse avait promis, en juin 2017, d’électrifier le pays 24 heures sur 24 dans un délai ne dépassant pas 24 mois. Un délai qu’il allait prolonger en affirmant qu’avant la fin de son mandat, soutient-il le 7 février 2022, l’ensemble du territoire bénéficierait du courant de ville 24 heures par jour.

 

Pour René Jean Jumeau, expert en énergie et ex-ministre délégué chargé des questions énergétiques, il sera difficile d’électrifier le pays 24/24 dans un proche avenir.

 

Aujourd’hui, dit-il, moins de 40% de la population a accès à l’énergie et pour avoir une couverture sur l’ensemble du territoire, soit 100%, il faudra de nombreuses années, a souligné le docteur Jean Jumeau qui affirme que ce ne sera pas l’affaire d’un seul gouvernement. C’est un processus qui prendra du temps, a-t-il dit.

 

S’agissant des deux turbines au gaz naturel arrivées récemment dans le cadre du contrat pour la construction d’une centrale à Carrefour, M. Jean Jumeau fait remarquer que, pour exploiter cette nouvelle technologie, il faudra construire de nouvelles installations.

 

Dans un premier temps, il prévoit qu’on va continuer à utiliser du diesel et même dans le cas où ces travaux seraient terminés en mars 2021, comme l’a annoncé le chef de l’État, il faudra construire de nouvelles lignes de distributions et des sous-stations de manière à évacuer la quantité additionnelles (60 mégawatts) qui seront produites par la centrale au gaz, a soutenu M. Jean Jumeau.

 

Pour l’ancien ministre délégué, chargé des questions énergétiques, le problème se situe davantage dans la commercialisation. Il faut, dit-il, que l’énergie produite soit commercialisée et rapporte des dividendes pour assurer la maintenance des installations.

 

DO/HPN

 

Photo : Courtoisie

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages