Qui est affecté par la rareté du Diesel? Pourquoi le gouvernement devrait augmenter le prix de ce produit?

Economie
Typographie

 

 

 

Les grandes entreprises, les riches ou aisés de ce pays, qui utilisent leurs moyens pour électrifier leurs maisons sont les plus touchés par cette rareté. De longues files d'attente ne sont pas remarquées dans les stations à essence. La situation est simple, les plus nantis utilisent des véhicules de grandes capacités et des génératrices diesel entre 15 et 30 Kw pour générer de l’électricité pendant 8 heures par jour afin de charger un inverter de grandes capacités pour une autonomie énergétique de 24h par jour. C’est donc la situation des plus riches, et des plus aisés depuis d'une vingtaine d'années et pour qui l'EDH n'existe pas.

 

Dans le cas des entreprises, les PMEs utilisent des génératrices de 15 à 100 Kw pour cette même indépendance énergétique, une situation pas réellement différente les grandes entreprises sinon elles utilisent des moteurs de plus grandes capacités entre 150 et 2 Mw. La plus grande ironie dans cette situation, c'est le cas des institutions étatiques, qui fonctionnent de manière autonome avec leur propre système de production d’énergie. C'est donc avec raison qu'on se poserait la question du Pourquoi de la subvention de 250 millions de dollars que l'Etat accordait à l'EDH? Du gaspillage qui donne raison à l'Exécutif actuel et qui devait peser sur l’accélérateur en augmentant le prix de produit qui n'a aucun effet direct sur la population, mais qui permettrait à l'Etat de tirer un peu de sous des plus riches pour des projets réels.

 

Le point est que tous ces systèmes fonctionnent à partir du Diesel et qui est subventionné par l’Etat donc les taxes de la population n'a pas profiter à la population. Si la région du bicentenaire est aussi crasseuse aujourd'hui, c'est parce que cette subvention appauvrissait les couches les moins aisées et n'offrait aucune possibilité de réaliser de gros projets pour les malheureux. Le gouvernement doit revoir sa politique et analyser le fonctionnement de notre société pour donner une égalité de chance à tout le monde car l’écart social entre riches et pauvres devient trop grand et frôle même l'indécence. 

 

La crise actuelle du Diesel depuis environ une semaine a montré cette différence  dans les pompes. Pas de guerre de gallons jaunes, pas de coins de revente en détail, pas de manifestation. La raison est simplement : les masses ne sont pas affectées directement par ce manque sur le marché. Il est temps d’ajuster le prix à la pompe du diesel d’au moins à plus de 100g par gallon afin de réduire la pression sur les déficits de l'Etat mais aussi afin d'arrêter de subventions les plus riches.

 

ET/HPN

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages