Face à l’augmentation quelque peu timide des cas de contamination liés au covid-19 en Haïti, le gouvernement essaye de multiplier les efforts en vue d’empêcher l’introduction de nouvelles infections et, du même coup, contenir la propagation de l’épidémie. C’est dans cette optique que le Ministère de la Santé Publique et de la Population a inauguré, ce vendredi, un centre de dépistage à l’aéroport international Toussaint Louverture.
 
 
Selon la ministre haïtienne de la santé publique, Marie Greta Roy Clément, ce centre permettra aux personnels de santé de dépister les cas suspects venant de l’extérieur. Avec ses deux chambres contenant entre 4 à 6 lits, ce centre de transit est doté d’une capacité d’accueil de 6 personnes, à en croire le docteur Clément qui présentait une fiche technique de ce centre de dépistage.
 
En dernier ressort, Marie Greta Roy Clément exhorte la population à continuer d’appliquer les mesures barrières afin d’éviter de contracter la maladie.
 

 

 

La propagation du nouveau coronavirus (Covid19) est encore d’actualité en Haïti avec la découverte de nouveaux cas positifs dans le pays, a constaté la rédaction de HPN.

 

Selon les dernières données rendues publiques par le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP), il est enregistré au 27 novembre 2020, 9 294 cas confirmés sur l’ensemble du territoire national depuis la date officielle de découverte des premiers le 19 mars dernier. Pas de nouveaux décès recensés mais, 16 nouveaux cas sur un total de 197 nouveaux cas suspects à travers l’étendue du territoire national.

 

Pour Haïti, selon le MSPP, 86.3% des gens ayant été atteints du coronavirus ont été récupérés pour un taux de létalité de 2.5 % sur l’ensemble des contaminés au virus, confirment les chiffres du MSPP.

 

Au niveau mondial au 27 novembre 2020 la barre des 60 millions d'infectés a été franchie et environ un million et demi de décès soit une létalité de 2.35%, selon les statistiques officielles.

 

À travers des communiqués rendus publics, les autorités haïtiennes ont appelé la population à la vigilance et à ne plus baisser la garde dans l’application des gestes et mesures barrières anticovid19 tandis que les fêtes de fin d’année s’approchent à grands pas.

 

À travers une note datée du 14 octobre dont une copie a été acheminée  par voie électronique à HPN, le ministère de la Culture et de la Communication invite la population à rester en état d’alerte face au Covid-19 qui continue de faire son petit bonhomme de chemin dans le monde, mais encore en Haïti. Lire intégralement ci-dessous la note. 

Lire la suite...

 

 

Une remontée des cas de Coronavirus est signalée dans le pays par les autorités sanitaires qui ont dénombré des dizaines de personnes positives au cours des dernières semaines. Par rapport à constat, une rencontre d’échanges a eu lieu lundi sur la situation sanitaire entre le Docteur Patrick Dely, de la Direction d'Épidémiologie, des Laboratoires et de Recherches (DELR) du Ministère de la Santé Publique, de la Ministre du Tourisme, Mme Myriam Jean, et Mme Raina Forbin, Présidente de l’Association Touristique d’Haïti (ATH).

 

Les discussions se sont tenues autour des préoccupations suite à la remontée alarmante des cas de COVID-19 à travers le monde et le pays, particulièrement en cette période de fête de fin d'année.

 

Après les échanges sur le contexte actuel et le comportement général en rapport à la pandémie, des mesures/actions immédiates ont été suggérées par les intervenants qui promettent de publier les rapports journaliers sur l'évolution statistique des cas testés. La Task Force Multi Sectorielle engagée dans la lutte contre la COVID-19 est également réactivée par les responsables.

 

Ces derniers ont annoncé une communication accrue et élargie afin de remobiliser la sensibilisation sur la maladie de COVID-19, car suivant le constat général, la population n'ayant plus peur de la maladie, a complètement baissé la garde et ne respecte plus les mesures barrières pouvant empêcher la propagation de la pandémie.

 

En ce sens, le Ministère du Tourisme et l'ATH vont conjointement alerter leurs partenaires du secteur afin de renforcer le respect.

 

Enfin un formulaire de santé exigé par le MSPP pour les voyageurs sera mis en ligne.

 

Une nouvelle rencontre est  prévue le jeudi 17 décembre en vue de continuer à faire le monitoring avec tous les acteurs impliqués et faire leur rapport aux autorités de tutelle, qui pourront réagir à temps.

 

 

Le gouvernement a décidé de rendre le port du masque à nouveau obligatoire dans l’administration et dans les ministères. Selon un communiqué publié par le ministère de la communication, la décision a été prise lors du 64e Conseil des ministres présidé par le président Jovenel Moïse, assisté du Premier Ministre, Monsieur Joseph Jouthe, le 25 novembre écoulé.

 

A l'ordre du jour de ce Conseil qui a duré légèrement deux (2) heures, la question de la sécurité et celle des fêtes de fin d'année étaient au cœur des débats, a-t-on appris.

 

La gestion de la Covid19 et son évolution dans le pays avaient dominé les débats avec une vingtaine d'interventions spécifiques de ministres, de conseillers, de cadres, et aussi, du Président de la République, au sujet de la pandémie.

 

« En matière de respect des mesures barrières, c'est d'abord, à l'Etat, de donner le ton, et de prêcher le bon exemple », a rappelé Jovenel Moïse aux Ministres.

 

Par ailleurs, suivant l’intervention de la Ministre de la Santé, Madame Greta Roy, à cette séance très animée, il n'y a pas de doute que la Covid19 doit préoccuper l'Assemblée des ministres, surtout, à l'approche des fêtes de fin d'année.

 

 

C'est le Président lui-même qui l'a annoncé dans un tweet ce jeudi soir. La nouvelle courait dans les couloirs de la Maison Blanche, et le Président a décidé de se mettre en quarantaine. Une nouvelle qui arrive en pleine campagne électorale de la Présidentielle américaine. Depuis le début de la pandémie, Donald Trump avait toujours minimisé la maladie refusant même de porter un masque en public et invitant en pleine conférence de Presse à la maison blanche un journaliste à enlever son masque. 

 

Cette annonce arrive également 48h après le débat entre les candidats démocrate et Républicain  dans la course à la Maison Blanche. Une nouvelle non plus qui ne devrait pas réjouir l'Equipe de Campagne de Joe Biden qui avait côtoyé Donald Trump lors du débat télévisé, même si les deux candidats avaient respecté les mesures barrières.

 

L'Equipe de campagne du Président a dû annuler un meeting dans la Floride. Donald est âgé de 74 ans et est considéré comme une personne à risque. Le Président qui est très critiqué dans la gestion de la crise par son rival démocrate Joe Biden devra désormais faire face à cette réalité. Le Président s'est mis en quarantaine ainsi que sa femme.

 

Mais la question reste ouverte et pourrait provoquer la panique au sein de l'Equipe de Joe Biden agé de 77 ans. Pour le moment, les autoritaires sanitaires envisagent de placer également en quarantaine tout le personnel de la Maison Blanche. Le dernier débat prévu entre Trump et Biden le 7 octobre prochain pourrait être annulé.

 

Les Etats Unis font partie des pays les plus touchés par la pandémie avec 207 mille mort et plus de 7 millions d'infectés.

 

Et/HPN

Plus d'articles...