L'Evêque auxiliaire de Port-au-Prince, Mgr Sylvain Ducange, testé positif de la Covid-19, souffre de graves complications respiratoires, selon une note du presbytérat de l’Archevêque de Port-au-Prince, Mgr Max Leroy Mésidor. Mgr Ducange soigné dans un premier temps à Saint François de Sales, a été transféré à l’hôpital universitaire de Mirebalais. 

 

L'archevêché de Port-au-Prince, sollicite l'aide de prière des chrétiens, en cette fête de la visitation de la Vierge Marie pour venir au secours de l'homme de Dieu.

 

" Nous demandons à tous nos amis de prier pour lui pour qu'il puisse supporter avec courage et résilience toutes les souffrances de ce moment difficile. Qu'il soit guéri de la pandémie et que le Seigneur lui concède un prompt rétablissement ! Pitié Ô Marie ! Que grâce et miséricorde le couvrent ! Que maman Marie le mettent sous son manteau de grâce ! ", implore l'Archevêque Métropolitain de Port-au-Prince, Mgr Max Leroy Mésidor.

 

Depuis le début du mois de mai 2021, le Ministère de la santé publique et de la population (MSPP) affirme avoir détecté la présence deux variants du Covid-19 en Haïti, les brésilien et anglais. Cette situation qui tend à dégénérer pousse le gouvernement à prolonger l'état d'urgence sanitaire de 15 jours, adopté lundi en Conseil des ministres.

 

En attendant, le gouvernement continue d'alerter la population à respecter les mesures barrières: Le port des masques, le lavage systématique des mains, la prise de température obligatoire avant l’accès dans les espaces publics, et le respect de la distanciation physique.

 

Yves Paul LEANDRE

 

 

 

 

L’ancienne présidente de l'Alliance des Femmes Haïtiennes, (AFHA) Dr Jeanne Marie Yolène Vaval-Suréna, est décédée tôt ce vendredi 28 mai 2021, des suites de Covid-19, selon ses proches, laissant dans le deuil, l’Association Médicale Haïtienne, dont elle était la secrétaire générale adjointe  et le Ministère de l’Intérieur dont elle était la première Directrice du Département de la protection civile avant de céder la place à Mme Alta Jean Baptiste, en 2002. Elle a été l'une des chevilles ouvrières dans la mise en place de cette Direction de la protection civile (DPC) dirigée aujourd’hui par Dr  Jerry Clandler.

 

Femme polyvalente, elle a été distinguée le 24 septembre 2011 par l'école de santé publique de l'université Harvard aux Etats-Unis « 2011  Alumni  Award of Merit », la plus haute reconnaissance offerte à l’une de ses anciennes étudiantes de cette prestigieuse école, située à Boston dans le Massachusetts.

 

Mère de 4 enfants, épouse du Dr Claude Suréna, Yolène avait une maîtrise en santé publique avec une concentration en maladies tropicales. Les deux amours du Dr Yolène Suréna sont la protection civile et la médecine. De 1991 à 1998, elle a été la directrice de la Direction de la planification au sein du ministère de la Santé publique et de la Population. La fille de Ernest Vaval et de Jeanine Laroche Vaval, avait joué un grand rôle lors du naufrage de « fierté gonavienne » en 1997  plus de 400 personnes avaient péri. Elle était sur place avec le Président René Préval, durant la période de cette tragédie où il fallait gérer les cadavres et protéger les habitants de Carriès contre toute éventuelle épidémie.

 

Le triste sort de cette femme-médecin, tant appréciée par la société et le secteur médical, n’en finit pas d’émouvoir. Marie Yolène Suréna était  un médecin extrêmement dévoué, et sensible à la souffrance aux personnes vulnérables et les exclus. En dépit de sa grande expertise et de ses connaissances, elle était à la fois très humble et très discrète. Paix à son âme !

 

Yves Paul LEANDRE 

 

 

La recrudescence du Coronavirus en Haïti a soulevé l’inquiétude des membres de la population qui s’interrogent sur l’incapacité du gouvernement à faire face à la brusque remontée de la pandémie dans le pays.

 

Une quinzaine de victimes a été recensée ces derniers jours, tandis que les cas de contamination se multiplient dans le pays, ont signalé les autorités sanitaires.

 

Interrogés mercredi par un reporter de Haïti Press Network, des Haïtiens affirment être au courant des victimes causées par la pandémie, et sont très inquiets face à cette nouvelle vague de la maladie en Haïti. Ils encouragent la population à respecter scrupuleusement tous les gestes de barrière en vue de limiter la propagation de l’épidémie en Haïti.

 

Le gouvernement a décrété l’état d’urgence sanitaire pour une semaine et imposé un couvre-feu de 10h00 Pm à 5h00 AM.

 

Certains citoyens estiment que le gouvernement fait une mauvaise gestion Face de la crise sanitaire liée au Covi19. Ils font appel aux secours divin.

 

Le pays doit recevoir à partir de fin juin un premier lot de 130 mille doses d’Astrazeneka dans le cadre du programme Covax a annoncé le gouvernement Haïtien.

 

Jean Chrisnol Prophète

 

 

La flambée de la pandémie de Covid-19 signalée en Haïti continue de provoquer des victimes, avec un bilan qui s’alourdit de jour en jour, selon le Ministère de la santé qui a annoncé lundi que 6 personnes sont mortes de Covid-19 le 26 mai dernier alors que plus d’une centaine de cas positifs a été diagnostiquée.

 

Dans un bulletin publié lundi, le MSPP signale que 6 personnes sont décédées au Covid-19, trois dans le département de l’ouest et trois dans le nord.

 

Parallèlement, 112 cas de contaminations ont été enregistrés à travers le pays pour la journée du 26 mai 2021.

 

Dans un avis publié lundi, l’hôpital St Luke a indiqué que son unité de traitement des infections respiratoires aiguës recevant les cas de Covid-19 est présentement saturée.

 

L’hôpital qui reçoit les malades de coronavirus depuis mars 2020 a invité la population à s’orienter vers d’autres centres de prise en charge, en cas de malaise respiratoire.

 

Dans l’intervalle, les responsables de l’Hôpital St Luke appellent la population au respect des gestes barrières pour limiter la propagation du virus. De même, ils renouvellent les dispositions de l’institution à accompagner la communauté dans l’espoir de recommencer bientôt à recevoir les cas de Covid-19.

 



L’ancien député de Port-Salut, le docteur Sinal Bertrand, appelle le gouvernement haïtien à utiliser les fonds disponibles pour l‘organisation du référendum, en vue de réaliser une campagne de sensibilisation et de prévention contre le nouveau Coronavirus.

 

L’ex-parlementaire dénonce les autorités sanitaires pour avoir décrété l’Etat d’urgence sanitaire pour seulement une semaine.

 

Le référendum voulu par le président Jovenel Moïse n’est pas constitutionnel, soutient l’ancien législateur, alors que le pays fait face à une recrudescence des cas de Covid-19 avec plusieurs hôpitaux pratiquement saturés.

 

Aussi, Sinal Bertrand pense qu’il serait de bon ton que les fonds disponibles pour l’organisation de cette consultation populaire soient utilisés dans une campagne de sensibilisation et de prévention contre la maladie.

 

Par ailleurs, Sinal Bertrand a émis des réserves sur l’attitude des autorités qui s’apprêtent à administrer le vaccin AstraZeneca aux citoyens. Il fait remarquer que plusieurs pays ont choisi de se passer de ce vaccin à cause de ses effets secondaires.

 

Il s’interroge sur la position du docteur William Pape qui recommande le vaccin AstraZeneca après avoir évoqué la présence des variants brésilien et britannique du Covid-10 contre le Coronavirus.

 

Sinal Bertrand donne 72 heures aux autorités haïtiennes pour confirmer la présence de ces variants sur le territoire haïtien. Il rappelle que le gouvernement haïtien avait, dans un premier temps, refusé le vaccin AstraZeneca.

 

Avec la remontée des cas de coronavirus, le ministère de l'Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) a demandé aux responsables d'établissement scolaire de prendre toutes les mesures afin de protéger les élèves et les personnels enseignants. Le titulaire du MENFP, M. Pierre Josué Agénor Cadet a fait cette demande, lors d'une conférence de presse conjointe avec trois de ses collègues, dont la ministre de la Santé publique, le lundi 24 mai, dans un hôtel à Pétion ville. Le professeur Cadet encourage le respect strict des mesures barrières et le port des masques dans les écoles.

Lire la suite...

Plus d'articles...