Haïti-santé : Une flambée de fièvre gagne du terrain, quelle est sa nature ?

HPN/COVID-19
Typographie

 

 

Fièvre, toux, courbature et maux de tête, dans plusieurs quartiers de la zone métropolitaine de Port-au-Prince et dans certaines villes de province, nombreux sont les citoyens à se plaindre de telles pathologies. Une situation qui coïncide avec une éventuelle arrivée du variant Omicron, du Covid-19, dont la présence est déjà confirmée en territoire dominicain.

 

Dans plusieurs quartiers de la région métropolitaine de Port-au-Prince et dans des villes de provinces, les gens souffrent de maux de tête, de courbatures, de grippe et de fièvre des symptômes qui s’apparentent au Covid-19.

 

Des maux qui les empêchent de vaquer à leurs activités puisque les personnes touchées sont obligées, dans la plupart des cas, de rester à la maison, clouées dans leurs lits.

 

« J’ai été malade pendant environ deux semaines, j’ai tellement souffert que je pensais que j’allais mourir et j’ai cru que j’avais le Covid-19 mais j’ai eu peur de faire le test », témoigne Valérie.

 

« Après environ une semaine j’ai commencé à ne plus sentir, de façon continue, ces douleurs, mais j’avais toujours une fièvre qui me taquinait de temps en temps », ajoute notre interlocutrice, ajoutant plus de deux semaines après, elle n’est pas complètement rétablie.

 

Son compagnon, David, est lui frappé. Depuis samedi, je souffre de maux de tête et j’ai de la fièvre. Il a fallu que je sois touché pour comprendre la douleur de ceux qui ont été frappés par cette flambée de fièvre constatée dans plusieurs quartiers de la zone métropolitaine de Port-au-Prince.

 

En effet, des riverains de plusieurs quartiers dont Delmas, Nazon, Pétion-Ville, Centre-Ville et Solino, se plaignent de ces maux mais personne n’est en mesure de préciser la nature de cette fièvre constatée depuis plusieurs semaines.

 

On n’a pas encore rapporté de cas de décès, mais le virus se propage rapidement selon notre constat. Les personnes frappées consomment beaucoup de thé à base d’Assorossi, de gingembre et de Canel. Elles affirment aussi qu’elles consomment beaucoup de vitamine C.

 

On attend des autorités sanitaires qu’elles prennent des dispositions de manière à préciser de quoi il s’agit d’autant que, compte tenu de la présence confirmée du variant Omicron du Covid-19 en République Dominicaine, il ne serait pas étonnant qu’il soit aussi présent sur le territoire d’Haïti, comme l’a récemment déclaré le docteur Jean William Pap dont les propos ont été rapportés par l’agence espagnol Efe.