Plus de 2000 Haïtiens arrivés illégalement au Panama et qui vivent à Darien pourraient être expulsés sous peu en raison de la propagation du nouveau Coronavirus dans le pays a appris Haïti Press Network.

 

La décision d’expulser les Haïtiens de la province de Darién, frontalière de la Colombie est due en raison de la pandémie covid-19, faisant des ravages au Panama. Le ministre panaméen de la Sécurité publique, Juan Pino, qui a rencontré nos compatriotes le week-end écoulé, a mis à leur disposition un vol vers Haïti avec promesse d'améliorer leur sort dans l’intervalle.

 

De nombreux migrants majoritairement venant d’haïti (80%), de Cuba et du Népal déferlent au Panama qui traverse une des périodes les plus critiques de son histoire en termes de flux irrégulier d'immigrants.

 

Des contacts ont été faits avec les responsables de l’OIM et les dirigeants haïtiens pour mieux gérer des vols humanitaires. Un fonds de 35 millions de dollars migration est prévu pour faciliter le retour a indiqué le ministre. Cette somme permettra de couvrir les dépenses engagées par le Service national des frontières (Senafront) et le service de protection des établissements chargé de venir en aide aux migrants.

 

Actuellement, le Panama compte plus de 69,424 cas de COVID-19, pour décès 1,522 morts et 43,330 personnes récupérées.

 

 

 

Les autorités sanitaires nationales ont constaté une baisse significative parmi les personnes ressentant des signes et symptômes du coronavirus voulant se faire tester, selon le bulletin du 4 août du Centre d’Informations Permanentes sur le Coronavirus (CIPC).

 

Au total, 18949 cas suspects ont été recensés à travers le pays depuis la date de la découverte de la maladie sur le territoire en mars dernier. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) fait état d'un bilan de cas confirmés de coronavirus estimé à 7711 personnes pour 166 décès liés à la Covid19 du 19 mars au 4 août 2020.

 

Haïti a un meilleur taux de guéris par rapport à la tendance mondiale soit 64.3 % avec 4832 guéris.130 sur les 146 communes de la République ont des cas de personnes contaminées au virus. Les hommes sont plus sévèrement touchés que les femmes avec 58.72% contre 41.28%.

 

Avec 166 décès le taux de létalité en Haïti est de 2.21% contre 3.85 % à l’échelle mondiale suivant les dernières données combinées de sources officielles.

 

Notons que les autorités gouvernementales haïtiennes ont affirmé mettre sous contrôle la maladie en la limitant. L'état d'urgence sanitaire décrété a été levé à la mi-juillet même si des protocoles sanitaires sont de mise dans les administrations publiques et privées. 

 

 

 

Dans sa note de politique monétaire relative au troisième trimestre de l'exercice fiscal, la Banque de la République d'Haïti (BRH) a indiqué que la conjoncture économique au 3ème trimestre de l'exercice fiscal a continué d’être principalement marquée par les effets de la pandémie de Covid-19.

 

La banque souligne, dans ce document, que le secteur agricole a été négativement affecté par une pluviométrie à la fois faible et irrégulière, alors que les secteurs secondaire et tertiaire ont continué de subir les effets combinés de la situation sociopolitique incertaine et de la crise sanitaire liée à la Covid-19.

 

En dépit des craintes d’une chute brutale, les transferts officiels des haïtiens de l'extérieur ont gardé une relative bonne tenue affirme l'institution. Toutefois, note la BRH, cela n’a pas empêché l’accélération de la dépréciation de la gourde dans un contexte d'accroissement des besoins de financement de l’État auprès de la Banque Centrale.

 

Les autorités financières de la BRH affirment que malgré cet environnement, la banque a maintenu les mesures adoptées fin mars en vue de faire face aux effets de la pandémie tout en jetant les bases d'un encadrement plus efficace du fonctionnement des maisons de transfert et du marché des changes.

 

Selon la BRH, les perspectives de l'économie haïtienne au cours du prochain trimestre dépendent de trois facteurs majeurs. Le climat socio politique avec comme corollaire la situation sécuritaire ; l'évolution de la pandémie de coronavirus, notamment en lien avec la réouverture des frontières et finalement la sévérité de la saison cyclonique avec son impact potentiel sur le secteur agricole.

 

Dans ce contexte, la BRH dit demeurer proactive afin d’adapter ses mesures aux besoins de la conjoncture. De plus, dans le but de réduire l’asymétrie d’information auprès de la population et d'assurer une meilleure efficacité des mesures prises par la Banque Centrale, une campagne d'éducation financière a été lancée au cours du mois de juin 2020. De plus, de concert avec les autorités budgétaires, elle affirme entendre poursuivre les négociations avec le Fonds Monétaire International (FMI) en vue de la signature prochaine d'un programme de référence (SMP). La signature de cet accord devrait permettre un support des partenaires financiers internationaux, tout en facilitant la mise en œuvre de réformes structurelles susceptibles de conduire à une croissance économique soutenue et inclusive.

 

 

Le ministère de la santé publique et de la population (MSPP) a recensé 5 nouveaux décès dus au Coronavirus le 3 août dernier dans trois départements du pays. 2 dans le nord, 2 dans l’Artibonite et 1 dans le département de l’ouest.

 

Ces nouveaux décès portent à 171 le nombre de victimes de la pandémie du Coronavirus enregistrés dans le pays, selon le dernier bulletin du MSPP.

 

Parallèlement, 21 cas positifs ont été dénombrés dans le pays portant à 7532 le nombre de cas confirmés. 4832 personnes ont été traitées de la maladie selon les autorités sanitaires.

 

 

 

Quatre nouveaux décès dus au nouveau Coronavirus ont été recensés dans le pays le 31 juillet dernier, selon le dernier rapport du Ministère de la santé publique qui a également dénombré 44 nouveaux cas positifs.

 

3 des 4 personnes décédées sont dénombrées dans le département de l’ouest.

 

Les nouveaux chiffres publiés portent à 165 le nombre de victimes de la pandémie du Coronavirus depuis son apparition dans le pays en mars 2020. Le ministère de la santé a enregistré plus de 7000 cas positifs à travers le pays.

 

Parmi les 44 nouveaux cas, 17 sont comptés dans le département de l’ouest le plus touché avec au total 65 morts et plus de 5000 cas positifs.

 

Plus de 4000 personnes ont été traitées de la maladie selon les autorités sanitaires haïtiennes.

 

 

De la date du 19 mars 2020 à laquelle les deux premiers cas de patients atteints de Covid19 ont été recensés au 28 juillet 2020, 4365 cas de récupérés sont enregistrés dans le bilan officiel rendu public par le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP). Un pourcentage global de 59.7 % au total.

 

Selon les chiffres officiels du MSPP, 7340 cas de contaminations au coronavirus sont enregistrés jusqu’à la rédaction de cet article dans le pays. 118 nouveaux cas pour le weekend écoulé (63 vendredi, 37 samedi et 18 dimanche) sur 17 748 cas suspects. Et, Un nouveau décès s’ajoute à la liste pour le weekend dernier.

 

Cette tendance à la baisse dans les cas suspects de coronavirus dans le pays est une preuve de l’attention qu’accorde la population au virus selon le Centre d’Interventions Permanentes sur le Coronavirus (CIPC) dans son bulletin quotidien du 28 juillet 2020.

 

Autre remarque sur les données fournies sur Haïti par le MSPP, il y a dans l’évolution de la maladie du nouveau coronavirus dans le pays plus de garçons touchés que de femmes.

 

Notons qu’Haïti n’est plus en état d’alerte par rapport à la Covid19. En effet, l’État d’urgence décrété en mars 2020 a été levé selon le Premier Ministre haïtien Joseph Jouthe.

 

Plus d'articles...

HPN Sondages