Le vaccin anti-covid19 est sur le point d’arriver en Haïti, telle est la grande annonce faite cette semaine coïncidant avec la découverte des cas de Covid19 dans le pays par un décret publié par l’exécutif haïtien, constate HPN.

 

19 mars 2020 – 19 mars 2021, un (1) an depuis que les 2 premiers cas du nouveau coronavirus (COVID-19) ont été confirmés positifs par le Laboratoire National de Santé Publique (LNSP) du Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP). Une année après, le virus est encore en circulation dans le pays avec un pic atteint vers la fin du mois de mai 2020 soit la 22ème semaine épidémiologique, affirme le ministère de la santé.

 

Selon le MSPP, de l’apparition de la maladie en Haïti à nos jours, le pays compte 12,714 cas confirmés; 1,838 hospitalisés, 10,612 récupérés et 251 décès pour un taux de létalité de 1.97 %. Si à la fin de l'année 2020 une augmentation de nouveaux cas a été observée, les nouvelles données épidémiologiques démontrent une nette diminution de ces derniers.

La réalité montre que le pays n'a pas subi autant de décès ou de cas sévères que ce à quoi on s'attendait selon les premiers pronostics sur les dégâts éventuels de la maladie en Haïti, selon le MSPP.

 

Sans avoir encore assez d'évidences scientifiques pour expliquer cet état de fait, le MSPP peut signaler que la mise en œuvre d'un plan de réponse axé principalement sur la surveillance épidémiologique marqué notamment par la recherche et le testing systématique des cas contacts, la prise en charge des cas confirmés nécessitant des soins hospitaliers et la communication constante et continue avec la population sur les principes d'hygiène et les gestes barrières prônés par l'OMS pour limiter la propagation de la maladie; un train de mesures de surveillance épidémiologique adoptées au niveau des points d’entrée (ports et aéroports) ;

 

Un ensemble d’efforts conjugués et la mise en commun des ressources nationales ont permis à Haïti d’éviter le pire, de réduire le nombre de malades et de décès, soutient le MSPP. Il rappelle que le virus reste toujours en circulation dans le pays et invite à la vigilance.

La Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI), Gavi, l'Alliance pour les vaccins et l'Organisation mondiale de la Santé, en tant que codirecteurs de l'initiative COVAX pour un accès mondial équitable aux vaccins contre le virus de la COVID-19, ainsi que l'UNICEF, le principal partenaire de distribution, publient aujourd’hui la première prévision provisoire du COVAX sur la distribution des vaccins, avons-nous appris d’une note des Nations-unies datée du 3 février, transmise à la salle des nouvelles de HPN. Lire intégralement ci-dessous la note.

Lire la suite...

 

 

Le Ministère de la Santé Publique et la Population (MSPP) préconise une série de onze mesures au Premier Ministre afin d’éviter une seconde vague de Covid19 dans le pays. Ces mesures sont proposées dans une correspondance au PM Joseph Jouthe dont HPN a une copie signée de Dr Marie Greta Roy Clément.

 

La ministre de la santé suggère un couvre-feu de 10 heures du soir jusqu’à 6h du matin, la cessation des activités culturelles et artistiques, la fermeture des bars, restaurants et la réduction du personnel des institutions publiques tout en encourageant le travail à domicile.

 

D’autre part, les autorités recommandent l’installation de points de lavage dans les espaces publics, prise de température dans les institutions publiques et privées et les points d’embarquement et de débarquement de passagers, l’annulation des festivités des dimanches pré-carnavalesques, la restriction du nombre des participants dans les cérémonies telles que : baptêmes, funérailles, cérémonies vaudou et autres activités religieuses sont autant de mesures proposées.

 

Pour le MSPP,  le fonctionnement des universités et des écoles devrait se faire suivant un système de vacation et/ou rotation pour limiter le nombre des présences dans les salles de cours.

 

Par ailleurs, une remontée spectaculaire des contaminations est observée. 127 nouveaux cas seulement pour la journée du 11 janvier, informe le MSPP dans son avis numéro 121.

 

Depuis plusieurs semaines le MSPP ne cesse de tirer la sonnette d’alarme pour une reprise des gestes barrières aptes à freiner la transmission massive du virus dans le pays. Les acteurs de la chaîne éducative sont ciblés par les autorités sanitaires pour activer les moyens préventifs anti-covid dans les espaces d’enseignements.

 

 

L'Hôpital Universitaire de Mirebalais (HUM) est le seul centre habilité à faire les tests de dépistage de coronavirus au niveau du département du Centre, selon le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP).

 

En effet, dans une circulaire publiée le mardi 9 mars 2021 portant la signature de la ministre de la santé publique, Dr. Marie Gréta Roy Clément, le MSPP a soumis à l'attention des voyageurs et des compagnies aériennes la liste des laboratoires habilités à réaliser les tests (PCR et antigène) pour le dépistage de la Covid-19.

 

Contrairement à une précédente liste publiée sur le site officiel du MSPP sur laquelle figuraient six centres hospitaliers, l'HUM est maintenant le seul à avoir obtenu le feu vert des autorités sanitaires pour les tests de coronavirus dans le département du Centre.

 

 

Dans une note circulaire publiée ce 2 février 2021, le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSpp) a annoncé qu’à partir du 9 février, tout passager à destination d’Haïti doit présenter à l’embarquement un test « Rdt Ag ou rt PCR » négatif à la COVID-19.

 

D’après les précisions du MSPP, le test doit s’effectuer dans les 72 heures incluant la date de départ du passager. Toutefois, sont exempts les anciens patients COVID-19 rétablis moyennant la confirmation documentaire (le test positif et évaluation du médecin traitant).

 

Depuis l’apparition de l’épidémie en Haïti en mars 2020, les autorités sanitaires ont dénombré 11, 562 cas de contamination et 245 morts.

 

 

Cette enquête réalisée par le journaliste de HPN Godson Lubrun, est une initiative de l'Association des Journalistes Haïtiens (AJH) soutenue par le bureau de l'UNESCO et de l'UNICEF en Haïti. Depuis décembre 2019, le monde entier fait face à la propagation exponentielle du coronavirus. Haïti, une année depuis que les autorités sont sur pieds de guerre. Les membres de la population quant à eux ont été invités à respecter des mesures et des gestes barrières afin de contenir le virus. Dans ce cas, les gens du troisième âge faisant partie des ghettos de la zone métropolitaine de Port-au-Prince, eux aussi, ont dû appliquer des mesures  préventives et de protections en vue d’endiguer la Covid-19. Nous avons été au chevet de cette catégorie de la population  pour découvrir comment elle se protège contre ce virus tueur.

Lire la suite...

Plus d'articles...

HPN Sondages