Haïti-Femme-Littérature : C3 Éditions dévoile les gagnantes de son concours à l’occasion du 8 mars

Littérature & Poésie
Typographie

Pedjean Esther Constantin (Ma femme n’est pas une peluche), Emmanuela Dérissaint (Machann lavi), Miselène Jean (Petit ange rebelle, défenseure incarnée des droits humains), Magdala Louis (Rèv Zili a), Jessica Nazaire (Replik), sont les noms et les titres des œuvres des cinq gagnantes d’un concours littéraire organisé par C3 Éditions en partenariat avec Plan International Haïti au cours du mois de février 2020, a appris HPN.

Organisé autour du thème : « Fanm ak gason egal ego » (l’égalité homme/femme) uniquement à l’intention des femmes à l’occasion de la « Journée internationale des droits de la femme », la remise des prix dudit concours a eu lieu, le dimanche 8 mars en cours, dans un hôtel à Pétion-Ville, a informé à la rédaction de l’Agence, Lanchel Brutus, P-DG de C3 Éditions.

Poésie, Nouvelles, Jeunesse sont les catégories de genres littéraires autour desquelles les concurrentes ont produit leur texte, dont le nombre de pages maximum a été fixé à dix, suivant les règles de participation préalablement établies.

Les textes retenus ont été regroupés dans un livre édité par l’institution organisatrice (C3 Éditions), a fait savoir Lanchel Brutus. Les gagnantes ont eu la possibilité de signer en commun quelques-uns des 1000 premiers exemplaires de cette œuvre littéraire lors de la première vente signature, informe notre source.

Les textes de ces cinq gagnantes citées plus haut ont été choisis parmi plus d’une centaine, pour la qualité et la profondeur de leurs réflexions, laisse-t-on comprendre. Ces cinq textes vont être publiés en outre dans une revue afin de permettre aux auteures de toucher une plus large audience, ont indiqué les organisateurs.

Pour C3 Édition, les objectifs poursuivis dans le cadre de cette initiative sont de : mettre à la disposition du public des écrits traitant une problématique nouvelle par rapport à l’égalité homme/femme ; permettre l’éclosion précoce de talent littéraire chez les jeunes écrivaines haïtiennes ; développer notamment chez les jeunes générations d’Haïtiennes et d’Haïtiens des réflexes discriminatoires positifs par rapport à l’équité de genre.

Il s'agit en effet d'une démarche visant à encourager et exposer les écrivaines au public. Par cette initiative, C3 Éditions dit entendre favoriser l’éclosion de jeunes plumes féminines capables de dynamiser le secteur de l’écriture. Basée sur le thème d’égalité homme/femme, cette forme de littérature vise l’installation permanente d’un changement de mentalité, notamment chez les jeunes, en termes d’approche conceptuelle, dans le développement des réflexes liés aux droits de la femme, sa place et la considération qui doit lui être accordée au sein des communautés.

Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Photo : C3 Éditions

 

 

  

 

    

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages