L’internationaliste et expert en sécurité, James Boyard, grand habitué de l'écriture, signe encore cette année à la grande foire du livre qui se déroule virtuellement du 8 au 14 juin 2021. Le Professeur a, en effet, proposé l’ouvrage intitulé "Procès de l’insécurité : Problèmes, Méthodes et Stratégies".

 

James Boyard dit avoir voulu tout d’abord aborder la problématique de l’insécurité criminelle, en privilégiant une approche psychosociale, laquelle nous a permis de mettre en lumière les processus sociologiques et les mécanismes cognitifs qui interagissent dans le passage des structures d’affiliation sociale dans les quartiers défavorisés communément appelées  « bases » (constituées traditionnellement de jeunes vulnérables), vers une trajectoire de gangs armés territoriaux  hiérarchisés et organisés.

 

En lisant ces lignes, nous dit l’auteur, vous allez certainement vous rendre compte bien assez vite, que cet ouvrage n’est pour nous qu’un prétexte pour dénoncer les « Mains politiques de l’ombre de l’insécurité ».  Nous voulons parler évidemment des entrepreneurs politiques qui instrumentalisent des gangs armés afin de maintenir au pouvoir ou précipiter un changement de régime à leur seul avantage.

 

Nous voulons aussi parler des membres des secteurs des affaires qui financent les violences criminelles, le kidnapping ou les troubles à l’ordre public pour conserver le statut quo commercial. Nous ne pouvons ne pas mentionner ces journaleux derrière le micro de certaines émissions de radio à grande écoute qui pour faire le buzz n’hésitent pas à verser dans le terrorisme publicitaire.

 

Que dire alors de ces puissances ou institutions étrangères qui ambitionnent de maintenir Haïti dans une condition d’Etat minimaliste afin de continuer à profiter des avantages politiques et économiques induits de sa situation d’ingouvernabilité ? ,  précise-t-il.

 

Cet ouvrage étant divisé en six (06) grandes Parties, pour préserver le niveau académique et scientifique du travail, nous avons d’abord employé la Première partie de l’ouvrage, intitulé « La sécurité comme champ de savoir et de pratique académique et autocratique dans le contexte haïtien »  pour mettre en dialogue les principales approches paradigmatiques et discursives dans le champ des études et des pratiques de sécurité.

 

Procès de l’insécurité : Problèmes, Méthodes et Stratégies de James Boyard sera en signature sur le site de livres en folie.com début du mois de juin.

 

Godson LUBRUN

 

L'auteur de Pèlen tèt a exprimé sa profonde déception lundi, au Centre culturel Pye Poudre, dans le cadre des activités de la Quinzaine de la Francophonie organisées par le Ministère de la Culture et de la Communication, en partenariat avec le Centre Culturel Pye Poudre et la Bibliothèque Nationale d’Haïti BNH, où sont exposées ses œuvres littéraires, du 12 au 30 avril 2021.

 

Franckétienne qui fête son 85ème anniversaire de naissance ce 12 avril, se dit lassé de voir son pays meurtri par des Haïtiens qui s'entredéchirent, ils se haïssent les uns les autres, affirme l'écrivain pluridimensionnel, qui s'exprimait devant le Ministre de la Culture et de la Communication, M. Pradel Henriquez, les cadres dudit Ministère dont le Directeur Général de la Culture , Me Camy Depas ,Mme Stéphanie Saint-Louis Directrice à la création artistique et littéraire, M. Ernst Saint-Louis, Directeur régional du MCC dans le grand Sud, des artistes, des poètes et surtout des jeunes fréquantant le Centre Culturel Pye Poudre que dirige la dramartuge Paula Clermont Péant.

 

Sans langue de bois, l'auteur de DEZAFI, dans une brève intervention, a voulu parler plus d'histoire que de littérature, en se référant aux prouesses des noirs qui nous ont légué cet héritage, une terre de liberté et voilà aujourd'hui, dit-il, nous sommes plongés dans une impasse collective. 

 

Franckétienne de son vrai nom Jean-Pierre Basilic Dantor Franck Étienne d'Argent, invite chaque haïtien à communiquer à cette palpitation divine en nous pour sauver ce pays pris en otage par des bandits sans foi ni loi, sans feu ni lieu prenant en otage les citoyens par des actes de kidnapping.

Le Ministre Pradel Henriquez qui a grandi sous l'oeil vigilant de Franckétienne, se dit fier et heureux de partager le bonheur de l'écrivain peintre à qui le Ministère rend hommage cette année. Le Ministre compare le créateur du mouvement spiral comme Victor Hugo, un écrivain prolifique universellement connu.   

 

Cette exposition « Figure bidimensionnelle de Franck Etienne » au Centre Culturel Pyepoudre, présente une cinquantaine d’ouvrages littéraires, romans, poésies, théâtres, nouvelles, peintures, et invite le public à voyager dans l'univers de Franck du 12 au 30 avril 2021 à la salle polyvalente de Pyepoudre, à Bourdon.

 

Si, indéniablement, l’État tend à reléguer aux oubliettes ce petit bout de terre perchée au milieu de l’océan, ce n’est donc pas le cas pour l’originaire de l’Anse-à-Galets, Idson Saint-Fleur. Accroché à sa ville natale par sa plume, celui-ci semble définitivement consacrer sa vie à toujours propulser au zénith l'île de la Gonâve, « étendue dans la mer comme un amphibie qui se chauffe au soleil » pour répéter Frédéric Marcelin. L’Agence de presse en ligne (Haiti Press Network) se fait le devoir de partager avec son fidèle lectorat, une idée du dernier livre accouché péniblement dans ce contexte difficile par le journaliste et sociologue, Idson Saint-Fleur. 

Lire la suite...

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages