Marie Frantz Joachim, secrétaire générale démissionnaire du CEP s'explique sur l'avant projet de décret électoral

Politique
Typographie

 

Dans une note de clarification datée du dimanche 26 Juillet 2020, la secrétaire générale démissionnaire du Conseil Électoral provisoire(CEP) Marie Frantz JOACHIM prend ses distances avec l'avant projet de décret électoral transmis à l'Exécutif.

 

L'ancienne représentante des associations féministes au CEP explique que dès le 24 juin, qu'elle avait fait part de son retrait des séances de travail organisées sur la révision du projet de loi électorale de 2018  devenu aujourd'hui un avant projet de décret électoral.

 

"Dans un mémoire déposé le 8 Juillet 2020 au Conseil, j'ai explicité mon désaccord sur la démarche, produit des observations sur la forme et le fond du document ainsi que des recommandations pour assurer son applicabilité en regard de la Constitution et parfaire sa qualité technique" peut on lire dans cette note.

 

Marie Frantz JOACHIM dit avoir publié cette note pour rétablir la vérité et pour l'histoire. Il faut dire que la démission en bloc des 8 membres restant du Conseil électoral provisoire après la démission de Jean Simon St Hubert du secteur syndical, a été une douche froide pour l'Exécutif. Quelques heures avant de communiquer leur lettre de démission, les Conseillers électoraux avaient transmis un avant projet de décret électoral au gouvernement sur les prochaines joutes électorales.

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages