L'album "Pelerinaj" est un voyage sacré, intime et festif à cheval sur plusieurs continents qui rassemble plusieurs artistes tels Philippe Cohen Solal, Jacques Schwarz-Bart, Ben Zwerin, Mark Mulholland, Ronald Cauvon, Arthur Simonini. Les titres rendent hommage à la déesse de l’amour Erzulie, à la foudre, évoquant des murmures intimistes ou le vacarme de Port-au-Prince. 

 

Le Directeur général du Bureau National d'Ethnologie est à la fois musicien et danseur, prêtre vaudou et anthropologue. Erol Josué mêle ses influences mystiques à l'électro et aux rythmes afrobeat. "Pelerinaj", est un album de 15 ans de travail de l’artiste à travers des recherches, des restitutions ; une sorte de démarche artistique individuelle qui tend vers l’universel. Un travail qui l’a emmené dans divers coins du pays pour découvrir ses racines culturelles et mystiques.  Son chant incantatoire et son groove incarnent de manière radicale la modernité du vaudou. 

 

Erol Josué, né à Port-au-Prince, en 1974 est berçé par les musiques traditionnelles. Elevé dans le houmfort familial, il est initié à l’âge de 17 ans comme hougan (prêtre vodou). Aujourd’hui maître d’un péristyle, Erol dirige les cérémonies et officie comme "docteur feuille“. Cet ancrage et cette culture vodou sont indissociables de sa personnalité, de sa carrière artistique. C'est un extraordinaire chanteur.

 

Yves Paul LEANDRE

 

 

 
 
A l'invitation de la Ministre dominicaine de la Culture,  Mme Carmen Heredia de Guerrero, le Ministre haïtien de la Culture Pradel Henriquez accompagné de quelques cadres de son ministère a répondu à l'appel de son homologue mais aussi pour supporter la finaliste haïtienne, Valérie Brutus, gagnante parmi six autres venant de Cuba, de la Guyane française, de Porto-Rico, de Guadeloupe, de Trinité-et Tobago et de la République dominicaine.
 
 
 
Pour la première édition de ce festival lyrique des Caraïbes, Haïti s'est distingué avec la prestation de la soprano Valérie Brutus, ancienne élève de l'éminente cantatrice haïtienne de renom, Nicole Saint Victor. 4 belles prestations dont Erzulie, interprétée par  Valérie avec l'Orchestre symphonique national jeunesse avec pour chefs d'orchestre Alberto Rincon et Darwin Aquino.
 
 
Les invités dont l'Ambassadeur haïtien en République Dominicaine, Smith Augustin, la Directrice à la Création Artistique et Littéraire au ministère de la Culture, Mme Stéphanie Saint- Louis, 2 membres de cabinet du Ministre : Yves Paul Léandre, Max Jean Louis et un technicien au MCC, Julien Sylvain, ont ovationné ces talentueux artistes dont Valérie Brutus. 
 
 
 
Ce programme organisé à l'occasion de la journée de l'Europe ce 9 mai, visait à stimuler les jeunes chanteurs de la région caribéenne aux carrières lyriques naissantes et promouvoir les échanges culturels dans cette région.
 
 
Les organisateurs comme la délégation de l'Union européenne à Santo Domingo, le ministère dominicain de la Culture, la Fondation Sinfonía, et Altice, sont sortis satisfaits de ce premier festival déroulé au local de teatro national Eduardo Brito, à Santo domingo.
 
 
Rappelons que 12 chanteurs haïtiens (es) avaient postulé pour participer à la 1ère Édition du Festival Lyrique des Caraïbes 2021, lancée le 29 janvier dernier, par Mme Carmen Heredia de Guerrero, la Ministre de la Culture de la République Dominicaine, avec la collaboration de ses homologues de la Caraïbe, dont le Ministre haïtien de la Culture, Pradel Henriquez.
 
 
Le Festival lyrique des Caraïbes présente pour notre pays, Haïti, une formidable opportunité de faire vivre la culture à travers la coopération avec l’Union européenne, mais aussi à travers la coopération avec la République dominicaine et la collaboration avec le secteur privé de la culture représenté par la Fondation Sinfonia, indique le Ministre Pradel Henriquez. 
 
 
Dans les coulisses, le ministère de la culture devrait honorer la chanteuse d'opéra Valérie Brutus pour son succès et pour avoir fait flotter le bicolore haïtien dans le ciel dominicain avec sa candide voix.

Yves Paul LEANDRE

 

Après les succès critiques de ses deux derniers albums solo, Célimène Daudet nous revient avec son projet le plus personnel :"Haïti mon amour". C'est une déclaration passionnée à ses origines caribéennes, à travers le prisme de sa musique et de ses compositeurs classiques méconnus. 

 

Célimène Daudet est une pianiste franco-haïtienne, née le 19 août 1977 à Aix-en-Provence. Elle commence sa formation au Conservatoire d'Aix-en-Provence auprès de Michel Bourdoncle. Elle étudie ensuite au CRR de Paris dans la classe d'Olivier Gardon, au CRR de Rueil-Malmaison dans la classe de Denis Pascal, au CNSMD de Lyon avec Géry Moutier d'où elle ressort diplômée avec un Premier Prix de piano et le Certificat d'Aptitude, puis au CNSMD de Paris 1 en musique de chambre dans la classe du violoniste Jean Mouillère.

 

Enfin, elle sera artiste en résidence au Banff Centre for the Arts au Canada. Elle se produit sur de nombreuses scènes prestigieuses sur tous les continents, notamment le Carnegie Hall de New York 2, le Konzerthause de Vienne, la Philharmonie de Paris 4, le Festival International de Piano de la Roque d'Anthéron, le Festival de Pâques d'Aix-en-Provence, le Printemps des Arts de Monte Carlo, la Folle Journée de Nantes, le Shanghai Oriental Arts Center, le Beijing National Center for performing Arts, en Russie, au Canada, à Cuba, dans toute l'Asie du Sud-est, à Panama, au Brésil, en Colombie, en Israël, au Liban, aux Emirats Arabes Unis etc.

 

Elle est à l'initiative de "Haïti Piano Project", permettant de faire venir un piano de concert en Haïti et d'y créer le premier festival annuel de musique classique dès 2017.

 

Célimène Daudet est lauréate de plusieurs concours internationaux (Concours International Jean Françaix, Concours International de Val d’Isère, Concours européen FNAPEC à Paris), elle remporte aussi le Prix international Pro Musicis (Paris) 13 en duo avec le violoniste Guillaume Latour.

 

Elle bénéficie du soutien de la Fondation Safran et est nommée Artiste génération Spedidam 2014. En 2018 elle est nommée Franco-British Young Leader [archive] et elle reçoit la médaille du Sénat en 2019.

 

 

La Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) a brièvement interpellé mercredi soir l’artiste Jean Léonard Tout-Puissant dit Izolan alors que le rappeur s’apprêtait à prendre un vol à l’aéroport de la capitale pour se rendre en République Dominicaine.

 

« Je n’ai pas été auditionné sur Fantom 509 », a informé Izolan coupant court aux rumeurs de ce genre qui prenaient de la proportion sortant de l’audition aux environs de 8h30 du soir sur les ondes d’une station locale à Port-au-Prince.

 

Son confrère musicien et rappeur, Wyclef Jean a rapidement demandé aux autorités de relâcher le chanteur vedette de Barikad Crew qui a été retenu à la DCPJ.

 

Ce sont des agents de la Brigade de Lutte contre le Trafic de Stupéfiants (BLTS) qui avait conduit la méga star à la DCPJ de l’aéroport international Toussaint Louverture. Pour être réputé proche de l’ancien Maire de Port-au-Prince, Ralph Youri Chevry, sous surveillance judiciaire en République Dominicaine, Izolan vraisemblablement souhaitait rendre visite à ce dernier qui s’y est installé.

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages