Après les succès critiques de ses deux derniers albums solo, Célimène Daudet nous revient avec son projet le plus personnel :"Haïti mon amour". C'est une déclaration passionnée à ses origines caribéennes, à travers le prisme de sa musique et de ses compositeurs classiques méconnus. 

 

Célimène Daudet est une pianiste franco-haïtienne, née le 19 août 1977 à Aix-en-Provence. Elle commence sa formation au Conservatoire d'Aix-en-Provence auprès de Michel Bourdoncle. Elle étudie ensuite au CRR de Paris dans la classe d'Olivier Gardon, au CRR de Rueil-Malmaison dans la classe de Denis Pascal, au CNSMD de Lyon avec Géry Moutier d'où elle ressort diplômée avec un Premier Prix de piano et le Certificat d'Aptitude, puis au CNSMD de Paris 1 en musique de chambre dans la classe du violoniste Jean Mouillère.

 

Enfin, elle sera artiste en résidence au Banff Centre for the Arts au Canada. Elle se produit sur de nombreuses scènes prestigieuses sur tous les continents, notamment le Carnegie Hall de New York 2, le Konzerthause de Vienne, la Philharmonie de Paris 4, le Festival International de Piano de la Roque d'Anthéron, le Festival de Pâques d'Aix-en-Provence, le Printemps des Arts de Monte Carlo, la Folle Journée de Nantes, le Shanghai Oriental Arts Center, le Beijing National Center for performing Arts, en Russie, au Canada, à Cuba, dans toute l'Asie du Sud-est, à Panama, au Brésil, en Colombie, en Israël, au Liban, aux Emirats Arabes Unis etc.

 

Elle est à l'initiative de "Haïti Piano Project", permettant de faire venir un piano de concert en Haïti et d'y créer le premier festival annuel de musique classique dès 2017.

 

Célimène Daudet est lauréate de plusieurs concours internationaux (Concours International Jean Françaix, Concours International de Val d’Isère, Concours européen FNAPEC à Paris), elle remporte aussi le Prix international Pro Musicis (Paris) 13 en duo avec le violoniste Guillaume Latour.

 

Elle bénéficie du soutien de la Fondation Safran et est nommée Artiste génération Spedidam 2014. En 2018 elle est nommée Franco-British Young Leader [archive] et elle reçoit la médaille du Sénat en 2019.

 

 

La Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) a brièvement interpellé mercredi soir l’artiste Jean Léonard Tout-Puissant dit Izolan alors que le rappeur s’apprêtait à prendre un vol à l’aéroport de la capitale pour se rendre en République Dominicaine.

 

« Je n’ai pas été auditionné sur Fantom 509 », a informé Izolan coupant court aux rumeurs de ce genre qui prenaient de la proportion sortant de l’audition aux environs de 8h30 du soir sur les ondes d’une station locale à Port-au-Prince.

 

Son confrère musicien et rappeur, Wyclef Jean a rapidement demandé aux autorités de relâcher le chanteur vedette de Barikad Crew qui a été retenu à la DCPJ.

 

Ce sont des agents de la Brigade de Lutte contre le Trafic de Stupéfiants (BLTS) qui avait conduit la méga star à la DCPJ de l’aéroport international Toussaint Louverture. Pour être réputé proche de l’ancien Maire de Port-au-Prince, Ralph Youri Chevry, sous surveillance judiciaire en République Dominicaine, Izolan vraisemblablement souhaitait rendre visite à ce dernier qui s’y est installé.

La Police nationale d’Haïti (PNH) a tenté de bloquer le programme prévu pour les 7 et 8 mars 2021 par des groupes armés du Village de Dieu qui célébraient 3 ans d’existence du groupe « base 5 secondes ». Bilan, un jeune-homme tué par balles, alors qu’il faisait partie d’un groupe d’artistes, dont « Fantom » ancien chanteur de Barikad Crew qui tentaient d’entrer au Village pour animer la soirée, a appris Haiti Press Network.  

Lire la suite...

 

 

En présence du Ministre de la Culture et de la Communication, Pradel Henriquez, le Maire intérimaire de la ville, Josué Alusma, et de plusieurs personnalités du gouvernement, le Président Jovenel Moïse et la première Dame Martine Moïse ont lancé officiellement dimanche la première édition des festivités carnavalesques à Port -de-Paix, la ville de François Cappoix (surnommé Capois-La-Mort), dans le Département du Nord-Ouest.

 

Pour la première fois de son histoire, la Mairie de Port-de-Paix, accueille les rois et les reines du carnaval, une tradition ancrée depuis plus d'un siècle en Haïti. C'est un carnaval inédit organisé dans un contexte contraint de la covid-19.

 

« Je suis à Port-de-Paix pour lancer officiellement le carnaval national. C’est un moment historique pour cette ville qui a toujours été, dans le passé, traitée en parent pauvre », a déclaré le président Jovenel Moise.

 

La présence remarquable des agents de la PNH depuis l'entrée de la ville des Gonaïves dans le cadre des dispositions visant à sécuriser la Nationale #1, rassure les carnavaliers qui auront à passer 3 jours à Valparaiso, nom donné à la ville par les espagnols, au moment de la découverte d'Haïti en 1492. Plus de 2500 policiers de toutes les unités de l'institution policière sont mobilisées à cette fin.

 

Le thème du Carnaval national de cette année 2021, est « Ann kole zepòl pou Ayiti ka dekole ».  Coté musical, 18 groupes musicaux, prendront part au défilé sur l'avenue des Trois rivières, pendant les 3 jours gras, les 14, 15 et 16 février 2021.

 

 

Yves Paul LEANDRE

 

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages