• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Duvalier : le Collectif anti-impunité s’insurge contre l’ordonnance du juge Carvès Jean

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 3
MauvaisTrès bien 

 

A l’initiative du Réseau national de défense des droits humains (RNDDH), le regroupement des plaignants et plaignantes contre l’ex-dictateur Jean-Claude Duvalier et consorts, a, de concert avec d’autres organismes de droits humains, organisé ce mardi 7 février, une rencontre avec la presse, dans le but de partager des réflexions en mémoire de toutes les victimes de la dictature du régime des Duvalier, notamment Jean-Claude Bajeux et Claude Rouzier, a constaté Haiti Press Network.

 

C’est dans une atmosphère empreinte d’émotions, les yeux remplis de larmes que, victimes, témoins de la répression du régime des Duvalier et intervenants, ont pris la parole au cours de cette conférence de presse. C’était l’occasion pour des victimes en provenance de localités de Tremblay et de Ganthier de témoigner leurs vécus de la dictature des Duvalier aux micros des journalistes.

 

« J'ai été dans la même cellule que Claude Rouzier à Fort dimanche où nous avons été torturés», a avoué en pleurant, un personnage venant de Ganthier, victime de torture sous le règne des Duvalier.

 

Par ailleurs, Marie Yolène Gilles du RNDDH, Danielle Magloire, Nicole Magloire, Denise Prophète, Célia Romulus du Collectif contre l’impunité et maître Mario Joseph, représentant du Bureau des avocats internationaux, ont fusionné leurs voix pour continuer de dénoncer l’ordonnance rendue publique le 27 janvier dernier par le juge d’instruction, Jean Carvès, informant de sa décision d’ignorer les plaintes pour crimes contre l’humanité introduites contre l’ex-président Jean-Claude Duvalier et consorts. « Non. Non, nous n’accepterons pas que Duvalier nous impose le silence et l’inaction », ont-ils déclaré.

 

« l'impunité ne peut être le destin d'Haiti, il faut que Duvalier et ses complices soient jugés», peut-on lire sur une banderole érigée pour la circonstance, à la salle de conférence du RNDDH.

 

Les intervenants ont qualifié de « honteuse » l’ordonnance de clôture du nouveau chef du parquet concernant le dossier de Jean-Claude Duvalier, tout en déplorant le caractère fantaisiste de cette décision qui, selon eux, constitue un mauvais coup porté aux victimes du régime de Baby Doc, lesquelles ont porté plainte par devant le Tribunal de première instance de Port-au-Prince.

 

« Nous les survivants et survivantes de la dictature Duvalier qui avons payé très cher ce droit collectif à la liberté d’expression et d’association, dont nous jouissons tous aujourd’hui. Nous qui nous sommes trop longtemps tus, voulant oublier des blessures, complices involontaires de l’impunité, nous disons aujourd’hui c’est assez, lit-on dans un document distribué à la presse.

 

« Juger Duvalier et ses sbires, poursuit-on, pour les meurtres, les tortures et les exécutions commis alors qu’il était chef suprême du pays, de son armée et de ses milices, est la seule garantie que demain, ces libertés et nos droits fondamentaux seront respectés par ceux qui prétendent nous gouverner »

 

Menaçant d’aller en Appel ou même en Cassation, les défenseurs des droits humains ont encouragé toutes parties qui se sentent lésées à faire appel de l’ordonnance du juge instructeur Jean Carvès.

 

Il faut rappeler que selon l’ordonnance de M. Carvès, Jean Claude Duvalier doit se présenter par devant un tribunal correctionnel pour être jugé sur des cas de corruption et de détournement de fonds publics et non pour crimes contre l’humanité comme plusieurs organismes de défense des droits humains l’avaient souhaité.

 

Texte et photo : Alix Laroche

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

 

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 223 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter