• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti : Port-Salut dénonce des exactions d’agents uruguayens de la Minustah

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 30
MauvaisTrès bien 

Des jeunes de la commune de Port-Salut  (Sud d’Haïti) ont dénoncé des mauvais agissements du contingent uruguayen établi dans la région, a appris HPN.

Dans une note de presse parvenue à HPN, le Comité de recherches pour le développement et l’organisation de Port-salut ( CREDOP) a dénoncé des mauvais agissements d’agents du contingent uruguayen de la Minustah dans la commune de Port-Salut.


L’organisation veut alerter l’opinion publique sur le comportement  méprisant, insultant, irrespectueux et malhonnête des agents onusiens envers les citoyens et l’environnement de Port-Salut, déclare la note.


Contacté par HPN, Ernso Valentin, l’un des responsables du CREDOP, a déclaré que les soldats uruguayens se sont rendus coupables de diverses exactions.


« Ils se livrent, indique-t-il, à la prostitution, ils ont à l’intérieur de leur base des rapports sexuels avec des enfants défavorisés dont ils profitent de la situation de misère. Et le pire est qu’ils prennent des photos de ces enfants nus sur leurs téléphones pour les montrer aux autres soldats ».


Par ailleurs, lit-on dans la note du CREDOP, la population de Port-Salut reproche au contingent uruguayen d’avoir créé un système d’évacuation des eaux usées qui dégagent une odeur nauséabonde dans la région. Reproche leur est faite aussi de jeter des déchets et les ordures ménagères aux abords du littoral, à l’aviation civil de Port-salut.


Les soldats de la Minustah dans cette région sont aussi accusées d’avoir introduit des pratiques antisociales a Port-Salut. Ils prennent plaisir à fumer de la marijuana en présence  des mineurs.


Outrés par ces agissements « révoltants et de répugnants », les habitants de Port-Salut  appellent  les autorités haïtiennes à prendre des mesures pour obtenir le retrait des Uruguayens de la ville.


Ils annoncent des mouvements de protestations pour faire entendre leurs voix. Des jeunes de la zone ont même menacé d’organiser un mouvement de suicide collectif si leurs revendications ne sont pas prises en compte.



 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 349 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter