• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-élections-crise : le départ de Préval aurait été évoqué, selon Seitenfus

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 

Le départ du Président Préval aurait été proposé par des représentants de la Communauté internationale au soir des élections controversées du 28 novembre 2010. Une proposition formulée lors d’une réunion du groupe d’appui à Haïti, selon les déclarations du représentant sortant de l’OEA en Haïti, Ricardo Seitenfus.


Le départ du président haïtien aurait été évoqué au soir des élections controversées du 28 novembre 2010, a déclaré Ricardo Seitenfus dans une interview accordée au journal brésilien « Folha do Brazil », le 29 décembre écoulé. Le diplomate n’a toutefois pas précisé lequel des représentants de la communauté internationale a émis cette proposition.


Il a été même question de trouver un avion pour assurer le départ du président Préval, a confié le représentant sortant de l’OEA en Haïti.


Le Premier ministre haïtien, Jean Max Bellerive, qui participait à la réunion, a refusé son soutien à toute décision visant à  remettre en question le mandat du président Préval.
Commentant l’attitude du secrétaire général adjoint de l’OEA, Albert Ramdim, lors de la réunion, M. Seitenfus affirme avoir été « vraiment surpris de constater le silence du secrétaire général adjoint de l’OEA face à l’éventualité que le mandat d’un président légitiment élu soit écourté ».


Face au silence de M. Ramdin, M. Seitenfus affirme avoir sollicité la parole, afin de rappeler aux participants que toute atteinte au mandat du président serait égal à un coup d’Etat, au regard de la charte interaméricaine pour la démocratie.


L. Joseph Olivier
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 


Rechercher dans le site