• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-santé : Visite guidée aux usines de fabrication de sol iodé à Delmas 2

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 

Le Directeur général du ministère  de la Santé publique et de la Population, M. Georges Dubuche, accompagné de journalistes, a effectué, jeudi, une visite guidée aux usines de fabrication du sel iodé à Delmas 2, à Port-au-Prince. Ces usines achètent du sel produit en Haïti pour le traiter et l’emballer, selon les normes hygiéniques afin de réduire les risques des maladies liées aux carences d’iode en Haïti.


 

« Cette réalisation d’aujourd’hui traduit 20 ans d’efforts continu pour arriver à  une  autonomie en matière de disponibilité de sel iodé  dans le pays, s’est enorgueilli le Directeur général du MSPP, M. Georges Dubuche.

Selon M. Dubuche, la concrétisation de ce projet  vient en réponse aux besoins de ¾ de la population haïtienne dont l’organisme fonctionnait sans la  quantité d’iode que nécessite le corps humain pour éviter certaines maladies. Les personnes les plus exposées à ces types de maladies sont, entre autres,  les habitants du Plateau Central qui ne consomment pas assez de fruits de mer, a-t-il ajouté.

L’objectif, a poursuivi le numéro 2  du MSPP,  est de produire assez de sel iodé pour tout le territoire national et d’avoir des excédents pour vendre à  l’extérieur.

Le Directeur général  a expliqué qu’une déficience en iode peut provoquer, entre autres,  le goitre ou l'hypothyroïdie, la réduction du quotient intellectuel chez les enfants, le retard mental etc.

Il faut ajouter que  quand une femme enceinte souffre de carence en iode, elle risque de faire une fausse couche, d'avoir un bébé mort-né, de faire souffrir un retard mental à son bébé à naître.

Plus de 3000 tonnes de sels iodés sont produits dans ces usines de 2005 à nos jours, a expliqué le responsable de l’usine, Jean Michelet Dorescar.  50 tonnes de sels sont déjà distribués à travers chaque département, a-t-il ajouté.

Le ministre  vise, à travers son programme de nutrition, à imposer le sel  iodé comme le seul à consommer dans le pays a fait savoir, Jocelyne Marhone Pierre, Directrice du programme national de nutrition. Mme Pierre dit attendre le vote au Parlement haïtien de la loi du MSPP exigeant  la consommation du sel iodé en Haïti.

Notons que dans un test effectué au laboratoire des usines, en présence des journalistes, sur plus de 25 boites de sel vendus dans les super marchés en Haiti, 7 seulement contiennent de l'iode. Et parmi ces 7, très peu contienne  la quantité recommandée par l'OMS qui est environ 45 BPB, ont prouvé les  chimistes

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 330 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter