• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Culture : Quand le corps est exploité pour des causes nobles!

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 8
MauvaisTrès bien 

Si des jeunes, dans cette société en pleine mutation, secouée par des crises sociopolitiques répétitives, s’adonnent à des activités oisives et de délinquance, d’autres par contre, continuent à leur manière, d’alimenter la culture haïtienne, a constaté un reporter de Haïti Press Network.

Les jeunes de la troupe de danse de renom, « Ayiti tchaka dans » en sont un exemple patent. À travers la danse, cet art du spectacle et de la scène, les professionnels de cette troupe, ont utilisé leur corps pour dénoncer l’exploitation de l’homme par l’homme dans un amalgame de rythmes musicaux, de mouvements expressifs exécutés par le corps.

Pour ces danseurs et danseuses, exploiter le corps, c’est également utiliser le corps comme élément d’expression et de communication non verbale au service de l’art. Des rythmes traditionnels nés du vodou, tels le yanvalou, le nago, le ibo, le congo, le rada… se marient pour épater les cœurs et les esprits aptes aux bonnes choses.

Leur conception artistique, esthétique ainsi que la sobriété du jeu de ces professionnels de la danse et des mouvements chorégraphiques exprimant des messages poignants signifiants, donne lieu à un tout symbiotique à travers un langage imagé proposé tantôt par le corps, tantôt par l’imaginaire créatif.

Danseurs et danseuses s’affichent comme l’écho de tous les porteurs de sagesse des temps, tant ils expriment, dans les faits et gestes, des interrogations découlant de profondes réflexions sur le problème de l’exploitation de l’humain par l’humain, de questions sans réponse et d’attentes quasiment sans espoir.


Certes, il existe quelques petites imperfections, mais dans l’ensemble, il faut dire que le contrat émotionnel entre acteurs et spectateurs qui régit un bon spectacle, est toujours respecté lors des prestations de « Ayiti tchaka dans ».

Le recours à des éléments culturels comme médium pour transmettre des messages émouvants et significatifs, capables d’inciter les uns et les autres à la réflexion, constitue de plus en plus une routine dans un monde où la globalisation prônée avec tam-tam et synthétiseurs sollicite une perception qui tient compte des spécificités des arts du spectacle.

Et dans un pays rongé par le mal récurrent du sous-développement, dans une société en proie à des problèmes de toutes natures, il ne reste plus que les références culturelles pour esquisser un jour nouveau et redonner l’espoir aux uns et aux autres.


Texte et photos : Alix Laroche
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 276 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter