• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Société : Les marchandes de fruits de Pétion-Ville exigent des autorités un marché

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 4
MauvaisTrès bien 

Plus d’une dizaine de marchandes de fruits de la commune de Pétion-Ville, interrogées par Haïti Press Network, pressent les autorités municipales et ceux du pouvoir central à construire en urgence un marché approprié dans la municipalité afin qu’elles puissent mieux vendre leurs produits.

Elles étalent çà et là leurs produits fruitiers : mangues, oranges, abricots, pommes, figues… sur des petites tables et dans certains cas à même le sol sur une partie des trottoirs à la rue Ogé, à Pétion-Ville (Ouest). À quelque mètre de la place publique : Saint-Pierre.

Conscientes de la situation inappropriée dans laquelle elles écoulent leurs marchandises, les marchandes qui, de leur avis, occupent involontairement le trottoir, se disent exposer à des risques d’accident – qu’elles peuvent êtres victimes à tout moment –, de véhicules. 

« Cela fait presqu’un an que les maires de la commune étaient venus démolir le marché de fruits de la zone. Ils nous ont promis qu’ils allaient revenir pour (re) construire ici un autre espace de vente, mais depuis nous n’avons aucune nouvelle d’eux », se lamente Rozane, une des vendeuses.

Marie-Marthe, elle, d’ajouter : « nous sommes exposées ici à tous les dangers courants surtout les accidents de voitures. Nous sommes livrées à nous-mêmes et nous vendons dans une mauvaise condition nos marchandises qui, elles aussi, sont exposées au soleil ou à la pluie suivant le temps qu’il fait. »

« Il faut que les maires de la commune respectent leur promesse en construisant pour nous un marché spécial afin de nous permettre de vendre nos produits dans de meilleures conditions », exigent les vendeuses par la voix de Rozane, en précisant que « le président Michel Joseph Martelly, lui aussi, avaient promis aux marchandes un marché ».

« Jusqu’à présent nous attendons impatiemment l’intervention des dirigeants du pouvoir central ainsi que les autorités locales dans la mise en œuvre du nouveau marché car nous ne sommes plus capables de vendre dans cette condition », dit l’une d’entre elles.

Seules les marchandes des fruits de la commune de Pétion-Ville semble êtres épargnées des vagues de campagne de déguerpissement des agents de la Mairie de cette ville contre les marchandes qui ne veulent pas libérer les trottoirs et les rues.

Ce marché de fruits à Pétion-Ville, qui existe depuis plus d’une dizaine d’année, est devenu au fil des années une référence où des citoyens de toutes les couches sociales, selon leur moyen économique, s’approvisionnent. 

Plusieurs commerçantes avouent que cet espace de vente constitue pour elles une source de rentabilité.

« Je vends ici depuis dix ans. C’est ma seule activité et grâce à elle, j’occupe ma famille. Aujourd’hui, j’ai des enfants à l’université et je réalise d’autres choses importantes dans ma vie avec ce commerce », confie Marie-Marthe, mère de trois enfants.

Le commerce de fruits n’est pas toujours profitable pour ces dizaines de mères de famille, veuves pour la plupart, qui n’ont aucune autre source de revenu. « Il y a des périodes durant l’année qu’on a peu de demande pour les produits par rapport à une autre », indiquent des vendeuses.


Sylvestre Fils Dorcilus

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 185 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter