• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Santé-enquête : Des progrès enregistrés en Haïti dans le domaine de la santé

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

La ministre de la santé publique et de la population Mme Florence Duperval Guillaume  a présenté mardi en présence de ses différents partenaires les résultats de l’Enquête Mortalité, Morbidité et utilisation des services (EMMUS-5) 2012. Beaucoup de progrès ont été enregistrés en Haïti dans différents domaine tels  la santé et l’éducation, a révélé l’enquête.



La ministre de la santé Publique et de la population s’est félicité du fait que des progrès significatifs ont été constatés en Haïti, particulièrement par rapport à la santé  des femmes et aux conditions de vie de la population.

Selon les résultats de l’enquête, pour 90% des naissances survenues dans les 5 dernières années, les mères ont effectué une visite auprès d’un personnel formé. Deux tiers des mères (67%) ont effectué au moins les quatre visites recommandées et dans 6 cas sur  dix (60%), la première visite s’est déroulée à moins de 4 mois de grossesses, s’est réjouie Mme Guillaume.

Les résultats de l’enquête indiquent que les conditions de vie de la population se sont améliorées, selon la ministre de la santé. Les données de l’EMMUS-5 ont révélé que deux tiers des ménages en Haïti s’approvisionnent en eau de boisson auprès d’une source améliorée, comparativement à 55% en 2005-2006.

Les différents partenaires présents ont exprimé leur satisfaction par rapport à leur contribution dans l’amélioration des conditions sanitaires du peuple haïtien. Ils sont tous unanimes à reconnaitre que beaucoup d’efforts restent à faire.

Trois résultats considérables ont été notés par le représentant de la Unicef Edouard Beigbeder, pour qui l’enfant qui est né en 2012 connaitra un avenir meilleur par rapport à ceux-là qui sont nés entre 2005-2006.

3 sur 4 enfants vont à l’école primaire en 2012 contre 1 sur 2 en 2006, alors la malnutrition aiguée a baissé de moitié entre 2006 et 2012 pour les enfants de moins de 5 ans, a indiqué M. Beigberder.

Cette enquête, selon le représentant de l’Unicef,  a permis  de savoir qui sont les plus vulnérables en Haïti et où ils se trouvent. Les données de l’EMMUS vont permettre aux différents partenaires  de concentrer leurs efforts et leurs ressources pour atteindre les plus vulnérables et marginalisés.

Cette enquête est significative à deux niveaux dans la mesure où elle permet de révéler que dans certains domaines qu’il y a eu, à un certain niveau, des avancées, et permet d’identifier les domaines où plus d’efforts  doivent  être faits, a pour sa part précisé l’ambassadeur du Canada en Haïti Henri Paul Normandin. 

De son côté, le chargé d’affaires a. i des Etats-Unis en Haïti a souligné les efforts du gouvernement américain dans le cadre de ce programme en matière de lutte contre le VIH/ Sida.

« Notre objectif est de garantir l’efficacité de nos programmes et la pérennisation de nos résultats comme le prouvent les résultats de l’Emmus-5. », a-t-il conclu.

L’EMMUS-5 2012 a été réalisée sur le terrain de janvier 2012 à juin 2012. Au cours de l’enquête, 14 287 femmes âgées de 15 à 49 ans dans tous les ménages sélectionnés et 9 493 hommes âgés de 15 à 59 ans ont été interviewées avec succès.

Cette 5e E-MMUS a été réalisée  par l’institut de l’enfance et a été commanditée par le MSPP.

 

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 220 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter