Haïti- Santé : Le MSPP lance une réflexion sur l’avortement

Mardi, 14 Mai 2013 13:31 MEA/HPN Societe & Culture - Societe
Imprimer
Note des utilisateurs: / 6
MauvaisTrès bien 

Dans le cadre de sa campagne pour la réduction du taux de mortalité maternelle dans le pays, le ministère de la santé publique et de la population (MSPP), a lancé mardi, au Champ de Mars, un atelier de deux jours sur la thématique de l’avortement en Haïti, a constaté un reporter de Haiti Press Network.

 

« Dans le monde entier, l’avortement est et reste aujourd’hui un sujet de controverse », a fait comprendre Dr Florence Duperval Guillaume, ministre de la santé, indiquant au passage qu’on compte en Haïti 530 cas de mortalité maternelle pour chaque 100.000 grossesses.

Elle a indiqué qu’environ 36% de la population mondiale vivent dans des pays où la loi autorise l’interruption de grossesse à la demande de la femme. Mme Guillaume  a rappelé qu’en Haïti, l’article 262 du code pénal interdit le recours de l’interruption volontaire de grossesse quelque soient les raisons.

La titulaire du MSPP a rappelé la mission de son institution qui est d’améliorer la situation sanitaire de la population. Dr Guillaume a fait savoir que le MSPP se sent interpellé par la situation des femmes portant une grossesse incompatible avec leur survie ou celle de leur progéniture. Elle a salué le courage du ministère à la condition féminine et aux droits des femmes (MCFDF), d’avoir soulevé ces questions lors d’un atelier organisé sur l’égalité entre les sexes.

Par ailleurs, le MSPP pense que la qualité des participants réunis à l’atelier permettra d’analyser calmement la problématique dans tous les aspects, afin de proposer au ministère des recommandations visant à mettre en place des principes directeurs de sa politique nationale de santé.

 

 

Mackendy Emmanuel Alexis

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.