• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Société : L’IFC s’engage à fournir de l’eau potable à la communauté haïtienne

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

La Société Financière Internationale (IFC), membre du groupe de la Banque Mondiale, va financer l’installation d’un réseau de kiosque pouvant fournir de l’eau potable à un meilleur prix à la communauté haïtienne. C’est la compagnie DloHaiti qui se chargera de la mise en place de ces kiosques qui probablement vont générer des possibilités d’emplois, a appris Haïti Press Network dans un communiqué publié lundi.


Selon l’IFC, l’accès à l’eau potable en Haïti est un problème important en raison que les systèmes d’adduction d’eau sont très limités, servant seulement 1/3 de la population dans les zones urbaines et moins 1/3 dans la population rurale.

De plus, l’organisme souligne que l’eau fournie par les compagnies de distribution est souvent peu fiable et couteuse. Aussi, à travers ce programme l’IFC entend fournir de l’eau purifiée, moins chère sur place aux communautés.

L’installation et le fonctionnement de ces kiosques  vont créer environ 600 emplois directs et indirects à travers les distributeurs et des agents d’exécution, informe la note de l’IFC.

« DloHaiti va installer 40 premiers kiosques à eau, qui fourniront de l'eau filtrée à plus de 145.000 personnes, principalement dans les petites villes à croissance rapide et dans des zones urbaines », a déclaré le fondateur et PDG de DloHaiti Jim Chu.

Selon M. Chu « l'accès à l'eau potable a été l'un des problèmes de santé publique, le plus important en Haïti. Notre objectif est de répondre à ce besoin avec une solution axée sur le marché, qui est à la fois durable et efficace ».

DloHaiti envisage d'établir environ 300 kiosques en Haïti, qui pourraient servir à plus d'un million de consommateurs haïtiens, et de créer plus de 4 000 emplois directs et indirects, souligne la note.

Environ 820.000 dollars américains investi spar l’IFC dans DloHaiti proviennent de IFC InfraVentures, qui est un fonds d’investissement des capitaux, pour aider au démarrage des projets d’infrastructures dans des pays les plus pauvres du monde.

« Le risque de maladie par l'eau non traitée est souvent une charge supporté par ceux qui sont les plus vulnérables. En Haïti, les communautés pauvres sont aux prises avec le service intermittent de l'eau, de l'infrastructure délabrée, et le traitement de l'eau non fiable. Certains doivent  marcher plusieurs kilomètres pour obtenir un seau d'eau propre », a déclaré le représentant de la SFI en Haïti Ary Naim.

Le portefeuille de la SFI a Haïti est évalué à 52 millions de dollars, dont 13 millions sont mobilisés auprès d'autres partenaires. L’IFC exerce des activités dans des secteurs tels que l'hôtellerie, l'énergie, l'accès au financement et la fabrication. Sa stratégie est axée sur la création d'emplois, l'accès aux infrastructures de base, et des opportunités de revenus pour les Haïtiens.

 

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 277 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter