• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti- Environnement : Des initiatives pour sauver Saut d’eau

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 

« Protégeons les cascades de Saut  d’eau » tel a été le thème d’un grand forum organisé jeudi par le Senat haïtien en partenariat avec la mission des Nations-Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) en vue de sensibiliser et de motiver les autorités locales, nationales et les organisations sur la problématique du tarissement des sources alimentant les Chutes de Saut d’eau (Département du centre), a constaté Haïti Press Network.

« C’est avec beaucoup d’inquiétude que les autorités et les habitants du département du Centre  disent constater une baisse  de  l’eau dans les chutes de Saut d’eau. Ce site naturel de la ville du Bonheur est situé à 65 kms de Port-au-Prince, à l’est d’Haïti dans le bas du Plateau central. Le débit de la source alimentant le saut varie dans le temps  entre 300  et 400  litres par seconde », a expliqué l’ingénieur Hydrologue  Georges Brunet.

Le spécialistes a annoncé une étude  du  ministère de l’agriculture sur le débit disponible aujourd’hui afin de le comparer au débit fournit par les archives nationales.

Selon le  technicien, l’année 2012 qui était une année très pauvre en termes de pluviométrie, le déboisement et le séisme du 12 janvier seraient les principales causes  de la baisse du niveau d’émergence de l’eau.

Des solutions célères doivent être apportées pour freiner cette disparition progressive de l’eau au niveau du Saut, a lancé le secrétaire d’état à la relance agricole M. Joseph Vernet.

Parmi les dispositions, M. Vernet,  a annoncé l’élaboration d’un plan de gestion de l’environnement, dans lequel un schéma d’aménagement de l’espace sera défini.  L’agronome a aussi fait part d’autres mesures telles la mise en défense d’une centaine hectares de terres entourant la  source, une vaste campagne de reboisement etc.

«  On ne peut pas perdre le Saut d’eau », a crié le premier sénateur du département du Centre  Dieuseul Simon  Desras souhaitant que les réflexions produites lors du forum vont apporter des solutions concrètes  pour sauver ce patrimoine naturel et culturel  représentant l’identité haïtienne.

Abondant dans le même sens, le représentant spécial-adjoint du secrétaire général des nations unies en Haïti. M. Carl Alexandre a assuré le soutien de la Minustah dans les démarches visant  à protéger la source, l’eau étant l’eu la base fondatrice pour le respect des droits humains.

 

Texte et photo : Wilner Jean Louis

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 260 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter