• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti : La violence sexuelle contre les femmes, très répandue en Haïti et 11 autres pays

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

L’organisation panaméricaine de la Santé / Organisation mondiale de la Santé (OPS / OMS), en collaboration avec le US Center for Disease Control and Prevention (CDC), dans un rapport publié le 17 janvier dernier, a montré que la violence sexuelle contre les femmes est très répandue en Haïti et 11 autres pays d'Amérique latine et des Caraïbes.

 

Entre 17% et 53% sur les 180.000 femmes interrogées en Haïti, la Bolivie, la Colombie, la République dominicaine, l’Équateur, El Salvador, le Guatemala, le Honduras, la Jamaïque,le Nicaragua, le Paraguay et le Pérou, ont déclaré avoir subies des violences physiques ou sexuelles par un partenaire intime, selon ce rapport. Dans 7 de ces pays, plus d'un sur 4 femmes ont signalé une telle violence.

De plus, une analyse comparative des données basées sur la population des 12 pays, montre qu'entre 41% et 82% des femmes qui ont été maltraitées par leur partenaire ont connu une blessure physique, allant de coupures et contusions aux os brisés, des fausses couches et des brûlures.


Malgré cela, entre 28% et 64% n'ont pas demandé de l'aide ou de parler à quelqu'un au sujet de leur expérience de la violence.

L'analyse comparative montre également qu'entre 10% et 27% de femmes dans ces pays ont déclaré avoir subies des violences sexuelles dans leur vie, que ce soit par leur partenaire ou par d'autres auteurs, mais le plus souvent par des hommes qu'elles connaissaient déjà.

Le rapport met également en lumière les liens entre la violence contre les femmes et la violence contre les enfants. Dans l'ensemble des 12 pays étudiés, les femmes qui ont été battues dans l'enfance ont déclaré avoir subies la violence conjugale à l'âge adulte à des taux nettement plus élevés que celles qui n'ont pas subies la violence dans l'enfance.

« En plus de violer les droits humains fondamentaux, la violence contre les femmes a des conséquences graves pour la santé des femmes et de leurs enfants et pèse lourdement sur les services de santé et les travailleurs de la santé dans la région », a déclaré le Dr Mirta Roses, directrice de l'OPS.

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 213 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter