Haïti-Santé : Des Gonaïviens intoxiqués après un repas populaire

Vendredi, 04 Janvier 2013 15:24 MEA/HPN Societe & Culture - Societe
Imprimer
Note des utilisateurs: / 4
MauvaisTrès bien 

Plusieurs habitants de Raboteau (Gonaïves) souffrent de diarrhée, suite à la consommation de plats chauds distribués par le gouvernement le 1er janvier dernier, à l’occasion de la célébration du 209e anniversaire de l’Indépendance d’Haïti, a appris Haiti Press Network.

 

Selon un correspondant de HPN sur place, plusieurs personnes, des adultes et des jeunes seraient malades après avoir consommé les plats (riz et poulet) offerts dans le quartier populaire de Raboteau dans le cadre du programme social du gouvernement «Ede pèp » « Assistance au peuple ».

«Quelques minutes après avoir gouté à ce repas, j'ai ressenti des douleurs au ventre, puis c'est la diarrhée », a témoigné Yolande Séraphin, 16 ans.

«Moi, mon mari et mes quatre enfants sommes tous infectés », a expliqué pour sa part, Marie Lourdes Jean-Baptiste, 33 ans.

Cependant, « aucun patient ne s’est présenté au centre de santé de Raboteau », a indiqué à un reporter de Haiti Press Network Dr Francisco Jean, un médecin cubain travaillant sur place.

Contacté au téléphone à ce sujet par Haiti Press Network, le Délégué du département de l’Artibonite, Jean Michel Auguste a fait état de rumeurs. Selon le Délégué départemental, aucune distribution de plats chauds n’a été faite le 1er janvier dans le quartier Raboteau, mais plutôt à Assifa, Trou sable et Traville.

« C’est une distribution qui a été faite dans le cadre du programme de cantine scolaire. Tous les produits ont été d’ailleurs achetés aux Gonaïves », a-t-il laissé entendre, avant d’insister que ce sont des rumeurs.

Les victimes de cette intoxication alimentaire appellent l’Etat haïtien, notamment les ministères du Commerce et de la Santé publique à ouvrir une enquête, afin de déterminer si les produits utilisés pour préparer la nourriture n’ont pas été contaminés.

 

Mackendy Emmanuel Alexis