• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haiti: "Le programme d'éducation gratuite n'a pas atterri", selon UNNOH

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 

Le Programme d’éducation gratuite prônée par la Présidence n’a pas atterri, a estimé vendredi le responsable de l’Union nationale des normaliens haïtiens (UNNOH) lors d’un point de presse attirant l’attention de la nouvelle équipe gouvernementale sur un ensemble de problèmes qui nécessitent des réponses rapides.

 


"Il ne peut pas y avoir d’éducation gratuite pour tous si les autorités ne construisent pas de nouvelles écoles publiques", a fait savoir le coordonateur de l’UNOH Josué Mérilien qui a critiqué le mode d’application du Programme lancée par le président Martelly.



Le Programme n’a pas encore atterri, croit M. Mérilien.

Selon le syndicaliste, on ne peut pas parler d’éducation gratuite pour tous quand des écoles détiennent jusqu’à présent les bulletins scolaires de milliers d’écoliers pour dette et que des milliers d’enfants de quartiers populaires ne vont pas à l’école.



M. Mérilien suggère aux autorités d’augmenter la capacité d’accueil des établissements scolaires publiques en faisant fonctionner en deux vacations ceux qui n’en ont qu’une jusqu'à présent. Il exige également la construction de nouvelles écoles publiques pour accueillir les milliers d’enfants qui courent encore dans les rues au moment où ils devraient être en salle de classe.



D’un autre côté, le coordonateur de l’UNOH félicite le nouveau ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle qui prône le renforcement des directions départementales. Pour M. Mérilien, pour que ce renforcement soit possible, la nomination des personnes pour ces postes doit être faite sur la base de la compétence et non du népotisme.


Parmi les dossiers, qui selon M. Mérilien, méritent d’être traités  avec promptitude, notons la promulgation de la loi sur le salaire minimum, la réintégration des syndicalistes et employés de l’administration publique révoqués, le relogement des sinistrés vivant dans les tentes.



Le professeur, a conclu en réclamant  une interdiction de départ pour l’ancien ministre de l’éducation nationale Joël Desrosiers Jean Pierre et son équipe pour avoir détourné, dit-il, 21 millions de dollars et une partie de la somme destinée à l’organisation des derniers examens d’état.


Wilner Jean Louis
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

    Actuellement Sur HPN....

    Nous avons 880 invités en ligne


    Rechercher dans le site

    Facebook

    FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


    To receive HPN tweets on your mobile
    USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
    CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

     

    Follow hpnhaiti on Twitter