• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Éducation : Vers une politique d’alimentation scolaire de qualité

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 10
MauvaisTrès bien 

Ils sont environ 590 000 enfants touchés actuellement en milieu scolaire en ce qui concerne l’alimentation. Le Programme Nationale de Cantine Scolaire (PNCS) et le Programme alimentaire mondial (PAM), couvrent respectivement 107 000 et 485 000 écoliers. Cependant, des problèmes enregistrés dans ce secteur, en dépit des efforts déployés, obligent le MENFP et ses partenaires à s’engager vers d’autres stratégies pour une alimentation de qualité visant le maximum d’enfants possible.

C’est dans cette perspective, que la Coordonnatrice générale du Programme Nationale de Cantine Scolaire (PNCS), Mme Myrtho René Cinéas, a lancé, le mardi 22 décembre, dans les locaux de l’Éducation Pour Tous (EPT), à Pétion-Ville, un atelier de travail sur les modèles de modalités de l’alimentation scolaire, a constaté Haiti Press Network.

Venant d’horizons divers du pays, notamment de Thomassique et de Maissade (Plateau central), les participants représentent, entre autres, des associations de production agricole, du commerce, des institutions scolaires et des structures concernées de la question de l’alimentation en milieu scolaire.

Il s’agit d’un effort du gouvernement de concert avec différents partenaires du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), en vue de dégager une vision stratégique de politique sur l’alimentation scolaire à l’horizon de 2030.

Dans ses propos de circonstance, la Coordonnatrice du PNCS, Mme Myrtho René Cinéas, a plaidé pour l’élaboration d’un document de politique, guide indispensable pour une meilleure compréhension et une gestion rationnelle de cette institution.

Elle a souligné par ailleurs, une vision claire de l’alimentation scolaire et les défis auxquels fait face le secteur, notamment l’institution qu’elle dirige, à savoir : le PNCS qu’est un organisme à caractère technique, nécessitant de la disposition de personnels qualifiés et stables.

« Compte tenu de l’importance de l’alimentation scolaire, elle ne devrait pas être uniquement tributaire de l’assistance internationale. D’où l’urgente nécessité de rapatrier dans le futur le financement de ce secteur », a-t-elle plaidé.

Mme Cinéas a insisté sur la nécessité de pouvoir disposer d’un document de politique adapté qui viendrait réglementer le secteur, tout en tenant compte des contingences locales liées à la culture et aux spécificités du peuple haïtien.

Pour sa part, le Coordonateur général de l’Éducation Pour Tous (EPT), M. Norbert Stimphil qui présentait en levée de rideau, les leçons apprises et les conclusions d’une visite de terrain effectuée les 26 et 27 novembre de l’année en cours sur les modèles d’alimentation scolaire, a plutôt mis l’accent sur la nécessité de concentrer les efforts essentiellement dans la production locale.

Texte : Alix Laroche

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 497 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter