• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Éducation : L’école et les enfants sourds, une priorité parmi tant d’autres

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

Parmi les gens souffrant d’handicap en Haïti, les personnes sourdes constituent une préoccupation majeure pour le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP). Dans le but de réfléchir sur cette question et voir comment apporter des solutions, un symposium de deux jours, est ouvert, le mercredi 15 juillet, à Pétion-Ville, par le ministre Nesmy Manigat, a constaté Haiti Press Network.

 

 

Ce 1er symposium sur l’éducation des personnes sourdes en Haïti qui réunit une pluralité d’experts nationaux et internationaux, a pour objectif de réfléchir sur la problématique de la scolarisation des enfants sourds et de chercher des pistes de solution pour relever ce grand défi.

Organisé par Christian Blind Mission (CBM) en partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), le Bureau du Secrétaire d’État à l’intégration des personnes handicapées (BSEIPH) et l’Organisation des États américains (OEA), ce colloque s’inscrit aussi, indique le ministre Nesmy Manigat, dans le cadre de la réforme éducative en cours, conformément aux 12 mesures.

« Ce qui nous amène ici ce matin, n’a rien à voir avec une simple obligation morale ni un acte civique. Il s’agit d’un travail tout simplement intelligent qui va au-delà d’un simple devoir moral », martèle le titulaire du MENFP, avant d’ajouter que ce symposium devait déjà avoir lieu.

Tout en lançant des propos élogieux à l’endroit du Secrétaire d’État à l’intégration des personnes handicapées, M. Gerald Oriol Jr, pour le courage de ses idées et la capacité de convaincre ses collègues en conseil des ministres, le ministre Manigat a rappelé que la réhabilitation et le renforcement de l’éducation spéciale, figure parmi les recommandations ciblées dans l’axe 8 du Plan opérationnel (PO) 2010-2015 du ministère de l’Éducation nationale.

Aussi, cet espace de réflexion entend-il déboucher sur des propositions, susceptibles d’offrir la même chance d’apprentissage et les mêmes opportunités de réussite à cette catégorie du système éducatif, les malentendants, considérés par la Commission de l’Adaptation Scolaire et de l’Appui Social (CASAS), une structure du MENFP, comme des exclus parmi les exclus.

Prenant la parole, Mme Régine Polynice, représentante de la CBM qui réitère l’engagement de son organisme à œuvrer aux côtés du ministère dans le souci de rendre plus accessibles des services de qualité en éducation, a souligné que la tenue de ce symposium doit apporter une réponse à une situation injuste. Pour elle, c’est un pas important vers une stratégie unifiée.

Pour sa part, le Secrétaire d’État à l’intégration des personnes handicapées, M. Gerald Oriol Jr, s’est réjoui de s’associer, dit-il, à ces efforts en vue d’impulser une dynamique nouvelle d’éducation spéciale et inclusive en Haïti. Une dynamique, fait-il remarquer, à laquelle s’inscrit ce symposium sur l’éducation des personnes sourdes.

« Je suis fort honoré d'attirer avec vous, les projecteurs sur ce groupe à besoins spéciaux. Car, éduquer les personnes sourdes, c’est déconstruire les stéréotypes liés à leurs différences de manière à les rendre tous libres et égaux », déclare le responsable du BSEIPH.

Alix Laroche

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

 

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 345 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter