• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Société : Le SNJH s’engage à l’émancipation de la profession notariale

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Le Syndicat des notaires des juridictions d’Haïti (SNJH), en partenariat avec le Comité interministériel d’aménagement du territoire (CIAT), le syndicat des notaires du Canada, et le syndicat des notaires de la Colombie, a  lancé la troisième édition de l’Université notariale. Elle se tient du 8 au 11 juillet prochain à l’hôtel Montana (Pétion-Ville).

 


 


Il s’agit du même coup de son 4e congrès national. L’université notariale est un programme de formation destiné, particulièrement aux hommes et femmes exerçant la profession de notaire.  Réalisée chaque année sous l’égide du SNJH et ses partenaires, comme le Comité interministériel d’aménagement du territoire (CIAT), le syndicat des notaires du Canada, et le syndicat des notaires de la Colombie.

La place du notaire dans l’éducation financière, la responsabilité notariale, ses enjeux, limites et implications, tels sont, entre autres, les sous-thèmes qui seront débattus durant ces assises de quatre jours.

Cette année, « le notariat haïtien, codifié et engagé », a été le thème retenu pour les discussions entre les formateurs et les participants.  L'utilisation de nouvelles techniques en vue de les rendre plus efficaces dans l’exercice de leur fonction, tel est l’objectif principal de ces assises qui se tiendront du 8 au 11 juillet 2015, selon ce qu’a indiqué le vice-président du SNJH, Lesly Alphonse, à l’occasion de cette cérémonie.

Il a aussi informé que depuis la création du syndicat, les notaires ont convenu d’organiser des évènements permettant de se familiariser et évaluer leurs différentes réalisations. Il s’est ainsi félicité des efforts du SNJH comptant à son actif deux universités notariales, trois congrès nationaux, deux forum internationaux, et plusieurs formations itinérantes dans des villes de province. Aussi, dit-il s’engager à vulgariser la profession notariale dans le pays.

Monsieur Alphonse a aussi profité de  l’occasion pour réfléchir sur les cas de rapatriement massif des compatriotes qui, dit-il,  à l’avenir auront sans doute à exiger des terres de leurs anciens parents, informant que les notaires se  sont déjà mis au travail afin déterminer les mécanismes permettant de résoudre les éventuels conflits terriens entre ces rapatriés et les autres détenteurs de ces terrains.


RA/HPN

 

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 214 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter