• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Santé : ‘’ Notre santé est notre affaire…’’

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

 

Le Ministère de la Sante Publique et de la Population(MSPP) entend passer  à une étape opérationnelle  dans sa redéfinition de modèles de soins et de services à fournir à la population. En ce sens, une conférence internationale sur le  financement de la santé en Haïti  de 2 jours a débuté   ce 28 avril, sous  le thème ‘’L’accès aux soins  de santé pour tous en Haïti-Défis et perspectives pour son financement, a constaté HPN.

 

 

L’objectif de cette rencontre est d’impliquer les principales parties prenantes et de créer un engagement et une impulsion en faveur d’une stratégie de financement de la sante en Haïti.

« Nous ne sommes pas ici pour avoir un cours sur le Financement de la Santé et les différentes possibilités ou méthodes décrites dans tous les bouquins. De préférence nous voulons dans un esprit de solidarité, d'universalité et d'équité, en gardant en mémoire les personnes les plus vulnérables, reconstruire un meilleur système de santé accessible à tous et le pérenniser » a clamé  Florence D. Guillaume, titulaire du  MSPP.

Le budget du MSPP pour cette année  est de seulement  5.5 milliards de gourdes dont 3.3 milliards comme frais de fonctionnement et 2.2 pour frais d’investissement.

Le système sanitaire est en grand  déficit, 40% des dépenses  sont inutiles. Il y a donc nécessité d’organiser le système.

La réflexion devra se porter sur comment   parvenir à un renforcement des systèmes de gestion afin d’avoir une bonne gouvernance.

Car notre santé est notre affaire. Elle ne peut pas continuer  à être l’affaire des autres ajoute Florence Guillaume.

Dans son introduction  le Premier ministre Evans Paul,  a souligné que la santé est une quête de droit universel. En ce sens, il prône l’investissement dans l’accès a la sante pour tous.

Pour la première dame Sophia Martelly, 2 points doivent être pris en compte dans cette conférence : l’équité dans l’accès et l’efficience du système. « Le débat n’est pas qu’une simple collecte de fonds » a-t-elle déclaré.

Le chef de mission d’USAID,John Groarke a précisé pour sa part  qu’Haïti  a besoin d’un système où la  santé cesse d’être un luxe.

L’économiste Kesner Pharel présent à la conférence a indiqué que le système sanitaire n’est pas compétitif. Il a fait la corrélation entre sante et économie.

« Une force de travail en bonne sante est vitale pour qu’un pays soit compétitif et productif » précise-t-il.

Etaient également présents  à cette ouverture , le ministre de l’économie et  des finances, Wilson Laleau, le ministres des affaires sociales et du travail, Victor Benoit, la représentante de la Banque mondiale, Mary Barton-Dock et le représentant de l’OPS/OMS Francisco Becerra.

 

 

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 207 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter