• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Martinique : Vers l’ouverture de nouveaux champs de coopération en éducation

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Index de l'article
Haïti-Martinique : Vers l’ouverture de nouveaux champs de coopération en éducation
S’inspirer des approches innovantes
Une satisfaction générale et des projets en perspective
Toutes les pages

Une délégation du ministère de l’Education nationale d’Haïti séjourne depuis le 1er décembre en Martinique en vue d’une série d’échanges avec les autorités éducatives de l’île sur les perspectives de collaboration dans le domaine de l’éducation. Les membres de la délégation semblent satisfaits du bon déroulement de la mission, plus de 3 jours depuis leur arrivée sur la terre d’Aimé Césaire.

 

 

S’inscrivant dans le cadre d’une convention de coopération signée entre Haïti et Martinique dans le domaine de l’éducation, cette visite fait suite à une invitation de l’Académie de la région de Martinique et des initiatives de l’actuelle administration du MENFP en vue de renforcer le partenariat avec des pays dans la perspective de mise en œuvre de la réforme éducative en cours.

Conduite par le directeur général du ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle, M. Denis Cadeau, la délégation est composée d’une dizaine de cadres du ministère dont trois directeurs de lycées. Ces chefs d’établissements scolaires publics, impliqués dans la session de formation des directeurs de lycées tenue à Jacmel dans le Sud-est, ont été choisis par le ministre Nesmy Manigat en fonction de leur performance à la première évaluation des modules déjà couverts par les directeurs de lycées.

L’objectif essentiel est de permettre aux responsables du MENFP d’explorer le travail et les bonnes pratiques qui se font en éducation dans ce département français afin d’envisager les zones de collaboration possibles pour appuyer la réforme éducative en cours.

Cinq aspects importants figurent parmi les thèmes d’échanges avec l’Académie de Martinique :

La structure administrative ;

Les liens entre enseignement secondaire et universitaire ;

La formation des personnels ;

Le numérique éducatif ;

La maitrise de la langue française.

Des visites guidées ont pu être effectuées dans différents points de l’île pour une meilleure compréhension de la réalité de terrain, du système éducatif français et des initiatives pédagogiques particulières développées en Martinique, allant de l’école maternelle à l’université en passant par les collèges et  lycées.

S’inspirer des approches innovantes

L’internat de la réussite a été, en ce sens, un des sites importants visités par la délégation haïtienne. L’expérience éducative réussie jusqu’à date dans ce nouveau centre scolaire d’excellence en Martinique en faveur des enfants de milieux défavorisés depuis le primaire jusqu’aux grandes écoles, est illustrante à ce point de vue. Les membres de la délégation haïtienne ont pu ainsi apprécier la qualité de l’encadrement apporté aux jeunes.

Les témoignages de bénéficiaires montrent bien l’impact de cette approche sur les jeunes ciblés qui arrivent à matérialiser tous leurs rêves grâce à un appui particulier dans le cadre du programme du Centre.

La délégation a pu également s’entretenir avec plusieurs responsables de l’Académie de Martinique sur les divers champs de coopération possibles et certaines initiatives innovantes, notamment dans le domaine de la formation à travers, entre autres, le numérique.

La séance de travail tenue le jeudi 4 décembre avec le Réseau de création et d’accompagnement pédagogiques (CANOPE) autour de l’utilisation des Technologies d’information et de communication en éducation a été très enrichissante pour les délégués haïtiens. Plusieurs programmes ont été ainsi présentés à la délégation comme le eTwining et le programme PARLER.

Une autre rencontre très appréciée par la délégation fut la réunion en Assemblée générale de tous les directeurs de lycées du Bassin Sud de la Martinique avec les responsables de l’Académie autour de la rentrée scolaire 2015.

Cela a permis de noter que les préparatifs de la rentrée scolaire doivent démarrer au plus tôt pour éviter certains ratés et surtout de s’assurer que les consignes de l’administration centrale soient respectés et appliqués pour la bonne marche de l’école et la gouvernance du secteur éducatif.

Un autre moment symbolique est l’accueil réservé par le préfet de la Martinique, accompagné des plus hautes autorités de l’île, qui a reçu la délégation en sa résidence, une superbe villa surplombant la ville et la baie de la capitale de la Martinique, Fort-de-France. Dans une atmosphère détendue, les autorités de Martinique ont partagé avec les Haïtiens les valeurs qui les rapprochent et la volonté de travailler ensemble pour la mise en branle de plusieurs projets.

Une satisfaction générale et des projets en perspective

Le directeur général du MENFP se dit satisfait du bon déroulement de la mission et de la qualité de l’accueil des autorités martiniquaises, particulièrement de l’Académie de la Martinique. Il se réjouit de l’esprit d’ouverture et de partage des institutions éducatives de la région d’Aimé Césaire avec la délégation haïtienne. Ce qui laisse augurer des perspectives fructueuses de collaboration, croit-il.

Les directeurs de lycée, eux non plus, ne cachent pas leur satisfaction pour la qualité des échanges. Le directeur du lycée Alexandre Pétion qui se voit comme un représentant de tous les directeurs qui n’ont pu participer à ce voyage, applaudit la qualité de l’accueil, du programme conçu et de la pertinence des informations obtenues sur l’éducation en général. Il voit déjà l’impact sur le fonctionnement de son institution scolaire qui va grandement en bénéficier et lui permettra de répondre aux attentes du MENFP pour la revalorisation des écoles publiques.

Le directeur du lycée Benoit Battraville se dit enchanté d’avoir fait partie de la délégation. C’est un déplacement extrêmement enrichissant, estime-t-il. Les échanges sur la vie scolaire lui ont donné des idées pour des pas importants à franchir pour la quête de qualité recherchée par le MENFP. Il dit mieux appréhender la réalité de ses collègues martiniquais et des stratégies de remédiation de certains problèmes rencontrés.

Quant au directeur du lycée de Cornillon Grand Bois, il dit avoir découvert plein de choses, surtout dans le domaine du numérique, des classes numériques pour l’apprentissage de certaines matières. Ce sont des fenêtres d’opportunités qui s’ouvrent pour lui avec les homologues caribéens pour le partage d’expériences à différents niveaux et les échanges entre élèves à travers un jumelage de son école avec un lycée de la Martinique. Une option également envisagée par ses pairs qui entrevoient un long chemin de coopération avec la Martinique au profit de leurs élèves.

La délégation qui comprend aussi le coordonnateur général du Pôle Administration et Ressources humaines et des représentants des Directions de la formation et de l’enseignement secondaire du ministère, doit laisser la Martinique ce dimanche 7 décembre pour rentrer à Port-au-Prince.

Miloody Vincent

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Martinique, le 4 décembre 2014

 

 

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 279 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter