• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-société –ANR-Fondation de France:colloque de clôture des programmes post-séisme

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

L'Agence Nationale de la Recherche (ANR) et la Fondation de France ont procédé, mercredi, au lancement d’un colloque de clôture du programme post-séisme "Flash Haïti" de l'ANR et du programme de valorisation des innovations locales de la Fondation de France. Ces rencontres  se déroulent, du 3 au 5 décembre 2014, autour du thème : Pour une reconstruction durable", a constaté Haiti Press Network.

 

Ce colloque,  organisé en association avec l'Université d'Etat d'Haïti (UEH), l'Université Quisqueya (UNIQ) et l'Ambassade de France en Haïti, a pour objectif de  partager les résultats des travaux et se pencher sur la qualité des partenariats qui ont été construits, a expliqué  M. Yves Le Bar, président du Comité d’organisation scientifique.

«  C’est l’occasion également  de bien voir comment tout ceci  doit se prolonger pour le développement et la construction durable d’Haïti », a indiqué M. Le Bar ajoutant que ce colloque est le fruit de deux histoires (ANR et Fondation de France) qui se rejoignent. Celle de la recherche qui travaille avec la société civile, et celle de la société civile qui travaille à capitaliser son savoir.

Les échanges présenteront, notamment  les résultats scientifiques issus des projets de recherche financés par l'ANR et les enseignements tirés du processus de capitalisation portant sur des projets soutenus par la Fondation de France en Haïti.

Séisme, urgence et développement, milieu rural et agriculture; aménagement du territoire, habitat et offres de services urbains; Education, santé et nouvelles technologies numériques, tels seront les thèmes qui seront débattus durant le colloque.

L'Agence Nationale de la Recherche (ANR) a pour mission la mise en œuvre du financement de la recherche sur des projets en France. L’ANR a fait sa première intervention en Haïti après le séisme  du 12 janvier en lançant l’appel d’offre flash des projets destinés à tirer des leçons de la catastrophe par des analyses scientifiques et l’acquisition de données dans un contexte exceptionnel et très rarement étudié dans un contexte de crise.

8 projets ont été sectionnés et financés à hauteur de 4.3 millions de dollars. Il s’agit, entre autres des projets d’un sorgho sucré multi usage, des images satellitaires pour la gestion du risque et la reconstruction en Haïti, valorisation des cultures constructives locales pour reconstruire durablement en Haïti, gestion des déchets et de l’assainissement en zones (péri) urbaines haïtiennes.

Quant à la fondation de France, elle a financé  plus de 360 projets avec 35 millions d’euros récoltées après le séisme pour venir en aide à Haïti. Il s’agit des projets d’agriculture, de développement communautaire, habitat etc.,  a indiqué M. Henri Rouille D’Orfeuille, responsable de la Fondation etc.

25% du fonds a été dédié aux urgences immédiates , une deuxième partie, près de la moitié du fonds a été utilisé dans le cadre de la coopération franco-haïtienne dans une perspective de reconstruction et de développement, et un quart de la dépense  a été  distribué à des associations haïtiennes, a expliqué M. D’Orfeuille.

Pour sa part, le recteur de l’université Quiskeya, Jacky Lumark, s’est réjoui du fait que tous les projets correspondent à des besoins réels de la société. Ce colloque, selon M. Lumark, doit être l’occasion pour les responsables haïtiens de réfléchir sur la nécessité de créer un capital de recherches scientifiques  véritables  dans les universités haïtiennes, sans dépendre des fonds de la coopération internationale.

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 306 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter