• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-société:les responsables d’une ONG à Mirebalais dénonce les agissements d’un citoyen américain

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 3
MauvaisTrès bien 

Les responsables de l’organisation non gouvernementale baptisée  «  Grande Alliance de la Commission Internationale » ( GCAI) , basée à Mirebalais, a dénoncé les agissements  du citoyen américain,  Brian L. Kelso, qui,disent-ils, de connivence avec les autorités judiciaires de la zone, tente de  s’accaparer de cette institution qui a été fondée en 2008 par un pasteur haïtien.

 

Le pasteur Marcel Baptiste  dit avoir fondé l’organisation en mai 2008 après avoir décidé  de laisser les Etats-Unis après 20 ans pour venir établir une œuvre caritative en Haïti.

Il a expliqué qu’après la fondation de l’ONG, le citoyen américain, Brian L. Kelso, était entré  en contact avec  lui et lui a  proposé de le soutenir en facilitant l’organisation des levées de fonds et la rentrée des missionnaires pour supporter le projet.

Tout allait changer quand le citoyen américain avait commencé à afficher des comportements dédaigneux envers les haïtiens au point d’agresser physiquement un agent de sécurité, a expliqué le pasteur Baptiste.

Supporté par le bâtonnier de l’ordre des avocats de Mirebalais, Ernst Chéry, et le chef de sécurité de l’institution, M. kelso a entrepris de démarches pour s’accaparer de l’institution et permis à un groupe de bandits d’envahir les locaux de l’ONG en avril 2013 ,a  indiqué le coordonnateur général adjoint de GCAI, Guyteau François précisant que le citoyen américain n’a même pas un permis de séjour dans le pays.

Suite à une action en justice entamée auprès du tribunal civil de  Mirebalais par le pasteur Baptiste et les autres responsables de l’institution, le 20 juin 2013, le doyen a ordonné la rentrée des lieux de la partie haïtienne dan les locaux.

Le comité exécutif de la GCAI a dénoncé le fait que le commissaire du gouvernement, Gelin Lemoine, se laissant influencer par le bâtonnier Ernst Chéry, n’a jusqu'à présent mis en exécution cette ordonnance malgré l’ordre formel du ministère de la Justice, Jean Renel Sanon exigeant que la décision du doyen soit mise en application.

Le pasteur Marcel Baptiste  a précisé  que le nom du citoyen américain, Brian L. Kelso, ne figure ni sur le titre de propriété, ni sur le certificat de reconnaissance de l’ONG.

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 467 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter