• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Santé : Le Comité de combat citoyen continue ses actions pour contrecarrer le chikungunya

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 

Lancé, en mai dernier, par l’Institut mobile d’éducation démocratique, le Comité de combat citoyen contre le Chikungunya (5C), qui a réalisé des campagnes de sensibilisation dans plusieurs endroits du pays, veut aller jusqu’au bout dans ses engagements afin de contribuer à l’éradication de la maladie dans le pays.

 

Le comité de combat citoyen, qui regroupe des représentants de différents secteurs de la société civile, a déjà réalisé des campagnes de sensibilisation et de mobilisation des citoyens dans trois départements du pays : Ouest, Nord et Nord’Est.

Aussi, le comité, à travers des foires médicales, a distribué des médicaments (paracétamol, acétaminophen) à des milliers de gens démunis atteints tous du chikungunya, et a également formé près d’un millier de jeunes universitaires en vue de mieux touchés la population des zones reculées.

« Nous voulons continuer avec cette grande initiative qu’a initié l’Imed dans le but de porter un support aux citoyens. Il faut trouver un moyen pour aider la population à faire face à cette maladie », a indiqué le président du comité (5C), le Dr Jean-Claude Desgranges, dans une interview à HPN.

Dr Desgranges a rappelé (citant la directrice exécutive de l’Imed Kettly Julien) que, « le chikungunya n’est pas seulement une affaire d’État. C’est notre affaire, c’est l’affaire de tous les citoyens pour qu’ensemble nous puissions dire chikungunya men piga w. »

Renouvelant la détermination de ses compagnons au sein du comité, le président du Comité de combat citoyen contre le chikungunya (5C) Jean-Claude Desgranges a fait état de quelques difficultés auxquelles est confrontée l’initiative.

« Nous faisons face à des problèmes financiers. Nous n’avons pas de financement pour réaliser nos activités… nous utilisons jusqu’à présent notre propre ressource, peu qu’elle soit », a indiqué le Dr Desgranges, qui a également mentionné des problèmes liés à la faiblesse des structures organisationnelles.

Jean-Claude Desgranges a regretté que des entreprises locales sollicitées par le comité n’ont pas répondu à sa demande. Pour faire face à ces difficultés, le comité envisage d’établir un partenariat avec l’État haïtien.

« Nous avions adressé, à deux reprises, une correspondance à la ministre de la Santé mais jusqu’à présent nous attendons sa réponse ».

Dans le cadre de ses activités, le Comité de combat citoyen contre le Chikungunya mettra, la semaine prochaine, le cap sur le département du Centre avant de traverser dans les Nippes et le Sud.

Élargir sur tout le territoire cette structure reste et demeure l’objectif principal des membres de cette structure regroupant des associations de l’église protestante et catholique romaine, de personnalités médicaux, d’étudiants en médecine de l’Université d’État, de Quisqueya et de Notre Dame, d’association de pharmaciens, de technologistes, de l’Initiative de la société civile.

La Fondation Dr Henry Gérard Desgranges, l’association des médecins haïtiens à l’étranger, la Coalition de femmes leaders, le Mouvement peyizan nò, l’association des infirmières sont aussi membres du comité.

 

 

Sylvestre Fils Dorcilus

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 197 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter