• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haiti-Décès-Presse: Adieu Duly le courageux !

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 

Une voix. Celle de Duly Lambert. Un timbre qui frappe les tympans. C’est cette voix qu’on n'écoutera plus dans une édition de nouvelle sur les ondes de Radio Ibo en duo avec la directrice de l’information de la station Marie Raphaëlle Pierre. Une voix qui sera surement immortalisée par plusieurs médias à qui Duly a prêté ses services et sa compétence.

 

Une voix va manquer à beaucoup de personnes en particulier aux auditeurs de MINUSTAH FM, de Radio Nationale d’Haïti et de Mélodie FM entre autres stations où le défunt a travaillé. Sa plume manquera aussi aux lecteurs du quotidien Le nouvelliste.

La nouvelle de la mort de Duly Lambert a eu l’effet d’une bombe ce vendredi matin dans presque toutes les salles de rédaction. Beaucoup de confrères ont pris connaissance de l’information via les réseaux sociaux notamment Facebook. Et beaucoup d’entre eux ont immédiatement réagi sur la toile. A bien considérer leurs réactions, Duly avait une relation particulière avec chacun de ces confrères et/ou collègues. Il avait un surnom pour chacun d’entre eux.

Pour Mario Barreau de MINUSTAH FM c’est un frère qui est parti. Et justement Beaucoup de journaliste pensaient qu’ils étaient frères charnels. « Duly me surnommait PEYIZAN » a écrit Mario sur sa page Facebook qui se dit choqué par la nouvelle de la mort de son ami.

« Duly avait la joie de vivre et partageait cette joie autour de lui », selon Luckner Garaud journaliste de Radio et Télé Métropole. « TET FE MAL est le sobriquet que lui a collé Duly Lambert qui avait une dernière blague à lui conter à chaque fois qu’ils couvraient le même dossier.

Emmanuel Paul reporter à Radio Vision 2000 met en avant la compétence et le sérieux de Duly Lambert. Formé en communication sociale à la faculté des sciences humaines et détenteur d’un master en journalisme, Duly était d’une humilité vraie.

Amant de la lecture et du cinéma, ses reportages avaient toujours une touche particulière se rappelle son collaborateur de Radio Ibo. Selon Jean Hertz Antilus Junior, Duly était une valeur sure que malheureusement un cancer féroce a emportée. Il faisait partie de la génération montante de la presse haïtienne.

Duly est parti à un moment où il s’apprêtait à prendre son envol. Et c’est ce qui attriste le journalisme Romney Cajuste. A peine marié, il laisse un enfant de moins d’un an.  Un soleil qui se couche à midi. Malgré son moral de fer, sa maladie a eu raison de lui. Duly est parti trop tôt affirme l’ancienne rédactrice du nouvelliste  Rebecca Sacza Cadeau surnommé RE par Duly Lambert.

Un ami, un frère, un confrère, un collègue est passé à l’orient éternel. Duly Lambert s’est éteint un 3 avril vers 11h du soir, jour de l’anniversaire de l’assassinat du journaliste Jean Léopold Dominique. Une journée doublement endeuillée pour la presse haïtienne…

 

Wandy Charles

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 354 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter