• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-ONU-droits de l’homme: l’ONU célèbre les droits de l’homme en Haïti

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

 

Une série d’activité culturelle a été organisée  mardi, à la place Boyer à Petion-Ville à l’occasion de la journée international des droits de l’homme.  « 20 ans au travail pour vos droits », est le thème qui a été retenu pour ces festivités organisées par la section des Droits de l’homme de la MINUSTAH, a constaté HPN.


« Ce thème met l'accent sur les progrès réalisé au cours des 20 dernières années, tout en projetant les défis à relever dans le domaine des droits de l’homme », a informé la Minustah dans un communiqué.

 

La représentante spéciale du secrétaire général des Nations-Unies en Haïti Sandra Honoré  a indiqué qu’au cours de ces 25 dernières années le droit à la liberté d’expression a connu une forte progression et évolution. De plus, Haïti a connu l’introduction d’une période dans laquelle l’Etat Haïtien a permis au citoyen de jouir de leur droit à la liberté d’expression, estime Mme Honoré.

« Le droit  a la liberté d’expression constitue  un levier important, car il permet d’exposer les besoins et doléances », a-t-elle déclaré.

La représentante de l’ONU se réjouie également qu’en Haïti plusieurs institutions ont été instaurées, afin de travailler au respect et la protection et la promotion des droits de l’homme en Haïti, notamment la création de l’Office de la protection du citoyen, le Bureau de ministre délégué charge des droits de l’homme et la lutte contre la pauvreté extrême,  et la secrétairerie d’Etat à l’intégration des personnes handicapées.

Toutefois, elle souligne que beaucoup de progrès restent à réaliser dans la mise en œuvre d’ « un large spectre des droits de l’homme ».

Des élèves chantant l’hymne national d’Haïti

Malgré les nombreuses victoires remportées dans la lutte pour le respect des droits de l’homme, les femmes souffrent toujours de la discrimination, de la violence et de la persécution ainsi que les minorités ethniques, raciales et religieuses, le migrants et des personnes, a dit constater pour sa part, la cheffe adjointe de la section des droits de l’homme  de la Minustah, Mme Anne Fuller qui lisait le message du haut-commissaire aux droits de l’homme des Nations-Unies, Mme Navi Pillay .

Dans son message, le haut commissaire aux droits de l’homme des Nations-Unies promet de continuer à travailler avec l’ensemble de ses partenaires pour essayer d’empêcher les violations des droits de l’homme.

Le représentant du Fonds de réseau d’aide pour le développement économique et social (FRADES) , tout en appelant  la cour constitutionnelle dominicaine  à revenir sur sa décision de  rendre apatrides des milliers de dominicains d’origine haïtienne, exhorte l’UNOHCHR à prendre des positions plus fermes face à l’arrêt du tribunal dominicain, qui viole les droits de ces personnes.

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 331 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter