• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti de demain: pour l’inclusion des personnes handicapées

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 4
MauvaisTrès bien 
Index de l'article
Haïti de demain: pour l’inclusion des personnes handicapées
La Suite...
Toutes les pages

 

La problématique des personnes handicapées en Haïti ne représente plus, pour beaucoup de gens, un problème important ou quelque chose à considérer en vue des solutions  structurelles et rigoureuses. Ces solutions doivent être imposées pour arriver à un équilibre social dont le pays tout entier a besoin pour maintenir inévitablement son existence.

 


Par Benjamin Noel

Partout dans le pays et dans presque dans tous les medias, des sujets de la politique et rien que de la politique deviennent le terme principal des informations quotidiennes.  En aucune façon, la politique ne doit ou ne devrait constituer le tout si l’on espère  tous voir une société prospère à travers laquelle toutes les structures sociales et urbaines sont en place.  L’économie, la santé, la culture, le civisme et l’urbanisation doivent être aussi discutés.

Fonctionnée malheureusement avec plusieurs contradictions, la société haïtienne, étant la notre ou la mienne en particulier, n‘arrivera, dirait-on, jamais à comprendre qu’avoir un handicap ne change rien en ce qui a trait au droit et au devoir d’une personne handicapée et surtout a sa capacité intellectuelle d’agir et de servir son pays. D’ailleurs, qui aujourd’hui n’a pas un handicap quelconque? Un handicap peut être visible ou invisible, soit intérieurement consenti. Ce n’est pas du tout facile de suivre à la radio ou à la télé, excepte dans quelques rares exceptions, des émissions à caractères sociaux tenant compte de la situation des personnes handicapées, lesquelles pourraient bien être utiles au développement d’Haïti. C’est un facteur que les medias du pays doivent aborder.

C’est en face a cela que l’on peut dire si la politique à elle seule peut tout changer. Ainsi, l’on se demande si la majorité des gens qui quotidiennement dénoncent, provoquent, attaquent, et condamnent un plan sectoriel ou national ont-ils tout à fait raison? Par contre, nous sommes en train  d’imaginer comment ils pourraient enfin faire d’autres choses de plus constructives pour aider Haïti, ce pays qu’ils prétendent tous défendre. Et il en est certain que tout le monde sans inclusion pourrait mieux contribuer au développement du pays. Donc cela nous réfère à un intervenant d’une émission de radio parlant d’inclusion, questionnant la capacité intellectuelle d’une personne handicapée de diriger ou à entreprendre quelque chose de positive. 

C’est drôle et regrettable pour la plupart des gens qui parlent et se présentent tous comme des patriotes avec des prétentions de tout savoir, pourtant ils ne, au fond, luttent pas pour une société  juste et inclusive mais pour défendre des intérêts particuliers qui ne font que diviser le pays davantage. Bon nombre de ces gens ne savent même pas ce qu’est un handicap. Ils ont très peu de notions a propos du fait qu’un handicap peut être physique, mental, émotionnel, etc. Un handicap ne limite l’handicapé/handicapée en rien ou ne met fin a son existence, ou donc ne traduit l’inexistence de la personne. Un handicap, c’est tout simplement une autre façon de vivre.

Presque partout des grands pays, la problématique des personnes handicapées est une affaire de société dans laquelle l’Etat intervient en régulateur pour renforcer par des lois, des traités, et des conventions tout ce qui doit être fait pour que tous les citoyens/nes handicapés/es puissent jouir les mêmes privilèges, les mêmes, droits, et les mêmes devoirs. En créant de pareilles infrastructures, l’Etat donne la voie ou la marche à suivre vers une société nouvelle où l’intolérance et l’exclusion seront réduites à un minimum qui ne pourra nuire à personne.

Les Etats-Unis d’Amérique est maintenant avec ses infrastructures sociales l’un des pays les plus avancés dans les programmes d’inclusion des personnes handicapées. Tout le monde a le même droit et devoir, la même chance, le même privilège, et doit jouir le même respect. Cependant, ce n’est qu’en 1990 que les Etats-Unis, la première puissance du monde, a commencé le processus d’inclusion sociale en votant des lois pour donner le ton au peuple Américain et lui déclarer que le développement et le progrès du pays doivent passer par cette inclusion, le respect, et la participation de tous.  La société Américaine a vite compris le message.

Ainsi, disons que le développement d’Haïti ne peut se faire dans l’exclusion du secteur des personnes « handicapées». Les handicapes/es ont beaucoup à contribuer au développement ou à l’épanouissement du pays contrairement à ce que certaines personnes veulent faire croire. Ce qui revient à dire que le secteur des personnes handicapées comporte des hommes et femmes formés et qualifiés capables d’occuper n’importe quelle fonction dans le secteur privé que dans celui étatique. L’on ne dirige qu’avec la tête, le bon sens, et le savoir-faire.



 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 175 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter