Haïti-santé:activités paralysées dimanche à l'hopital de Petit-Goave

Dimanche, 10 Juin 2012 20:56 GM/HPN Nouvelles - Provinces
Imprimer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Les activités étaient paralysées dimanche à l'hôpilatl Notre-Dame de Petit-Goave où les médecins en service social ainsi que les infirmières protestaient contre l'agression d'une infirmière.

Le directeur par interim, du centre hospitalier Dr Gustave Jean Francois en a fait l'annonce lors d'une conférence de presse dimanche. "Pour l'instant, seul un noyau d'urgence fonctionne à l'hopital", a déclaré le directeur.

Un groupe d'individus venant d'un quartier populaire dénommé "Nan percin" qui poursuivait dans l'enceinte de l'hôpital un jeune garçon blessé à la tête, avait agressé une infirmière.


Tout en condamnant cet acte, Dr Jean-François envisage de prendre de nouvelles mesures de sécurité.

Il en a profité pour demander aux autorités centrales d'augmenter le nombre de médecins à l'hôpital et a proposé que l'on organise avec les membres de la société civile, les notables de la ville un forum sur la crise que traverse cet hôpital depuis plusieurs mois.

"Le gros probleme de l'hopital Notre-Dame de Petit-Goave reste et demeure une carence en personnel technique. En realité on n'a que 11 médecins en service social et des infirmieres.
Il nous faut des médecins specialises : pédiatres, chiurgiens, orthopedistes, internistes, gynecologues", a-t-il énuméré.

J'en profite pour demander au ministère de la santé d'augmenter le personnel technique de l'hôpital Notre Dame", a ajouté Monsieur Jean Francois


Guyto Mathieu, radio préférence FM, Petit-Goave