• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Jacmel-Sécurité : des journalistes et la liberté d'expression menacés

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 

Au moins 4 journalistes à Jacmel ont dénoncé des menaces  et attaques armées dont ils ont fait l’objet ces derniers jours de la part de  certains proches du pouvoir en place. Ces journalistes affirment que ces menaces proviennent du fait qu'ils ont refusé de véhiculer les propagandes du pouvoir Tet kale.


Il s’agit de Joanel François directeur de  l’information de la radio Hosanna Fm et animateur de l’émission ‘’Inter action’’,  Irané Samedi, animateur de l’émission ‘’Hispagnola actualité’’ et directeur de la salle des nouvelles de la Radio Hispagnola FM, Santo Lamitié, animateur de l’émission ‘’Chèche Verite’’ correspondant de Scoop FM et Journaliste de RTDJ, Fritzner Philogène, responsable de l’information, et animateur de l’émission ‘’Trait d’union’’ à la RTEC.

 

Selon le journaliste Joanel francois, le dimanche 23 mars 2014, des individus armés ont tiré plusieurs projectiles sur sa résidence. Une plainte contre « X » dans le cadre de cette affaire a été déposé, a-t-il indiqué, lors d’une conférence de presse mardi.

En cours de cette même soirée  du 23 mars, la résidence du journaliste  et correspondant de la radio vision 2000 Alex Moise  a été attaquée par des jets de pierres, a indiqué celui-ci.

Selon le journaliste de la REH, le politicien Lavalas Louisner Jean Mary avait expliqué sur les ondes d’une station de radio qu’une réunion avait été réalisée  dans la localité de Boiboeuf par des proches de Wennsesclas et Joseph LAMBERT où des résolutions ont été adoptées contre ces journalistes qu’ils considèrent comme des obstacles pour le pouvoir en place.

Ces journalistes attirent l’attention des autorités, l’opinion publique nationale et la communauté internationale sur les menaces autour de la liberté de la presse à Jacmel.

« Maintenant je vis à couvert,  je ne peux pas fréquenter ma maison, je prends très au sérieux ces menaces. Ces plans ont pour objectif d’intimider et d’effrayer la presse… », a déclaré le  journaliste Joanel François.

Pour sa part, le directeur général de l’institution Hosanna, le révérend pasteur Dieupie Chérubin a déclaré que la direction générale de la REH endosse tout ce que font les journalistes, pourvu qu’ils ne font aucune injustice, ni mensonge, dans l’exercice de leurs fonctions.

Il informe que souvent, il reçoit des appels téléphoniques, lui demandant de rappeler à l’ordre ses journalistes.

Par Marcia Moise Ancion

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 441 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter