• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Elections : L’ex-sénateur Boulos dénonce le manque de volonté des acteurs concernés

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

L’ancien sénateur, destitué en mars 2008 pour double nationalité [présumé], Rudolph Henry Boulos a dénoncé lundi 8, ce qu’il appelle « un manque de volonté » des acteurs impliqués dans le processus électoral, dont le CTCEP, a appris Haïti Press Network.

 

Recevant un groupe de journalistes en son bureau sur la route de l’aéroport, Rudolph Henry Boulos a déploré que le délai [normal] pour réaliser les élections dans le pays, cette année, arrive quasiment à terme, alors que rien de concret n’ait fait en ce sens.

« Selon des personnes compétentes, il faut au moins six mois pour préparer techniquement les élections. Mais, nous sommes presqu’à la mi-juillet, donc il ne reste que 5 mois si l’on veut arriver à organiser les compétitions électorales année », signale l’ex-sénateur Boulos, élu dans le département du Nord’Est.

Selon lui, il y a un manque de volonté – de la part des responsables – pour organiser les élections cette année dans le pays.

« Si les élections ne sont pas organisées pour renouveler le tiers du Sénat vacant depuis un an puis l’autre qui s’achèvera en à la fin de l’année, la situation du pays pourra être compliquée, alerte Boulos. Ainsi, il faut des élections pour renouveler les personnels des mairies, dont le mandat a expiré depuis plus de deux ans ».

Toutefois, Rudolph Henry Boulos, qui ne voulait pas révéler sa candidature aux prochaines sénatoriales, confie qu’il continuerait à accompagner la population nordésienne, les jeunes en particulier.

« Je suis tellement conscient de la situation socioéconomique difficile dans laquelle le peuple du Nord’Est se trouve, que je continue encore à investir dans la formation des jeunes. Je finance leurs études professionnelles dans plusieurs domaines et ainsi que des études classiques de certains d’entre eux », a indiqué Boulos.

Mais, contrairement à la position [critique] de son Parti politique : Organisation du peuple en lutte (OPL) face à l’administration Martelly, l’ancien sénateur Boulos salue certaines réalisations du gouvernement Lamothe qui, dit-il observer, est le premier – depuis sa naissance en 1951– ayant manifesté une volonté politique pour réaliser des choses concrètes pour le pays.

« Je ne dis pas que le gouvernement actuel et l’administration Martelly sont entrain de faire des choses à tous les niveaux. Mais, ils font montre d’une volonté politique pour faire des choses pour le pays. Par exemple, dans les cinq E que prône le président, il y a trois qui sont concrétisés : l’éducation, l’économie et l’environnement », dit Boulos.

Il supportait, face à Michel Joseph Martelly, la candidate à la présidence Mirlande Hyppolite Manigat, lors du deuxième tour de l’élection présidentielle en 2011.

Élu au Sénat de la République en 2006, l’entrepreneur-politique Rudolph Henry Boulos a été destitué en mars 2008 par ses pairs qui l’ont accusé de détenir la double nationalité.

Et depuis, il ne cesse pas de se prononcer dans les affaires politiques du pays et évoquant officieusement son éventuelle candidature toujours au poste de sénateur pour le même département, le Nord’Est.

« Tout dépendra de la volonté et la détermination de la population du Nord’Est », répond Boulos, souriant, à une question d’un journaliste autour de sa candidature aux prochaines élections sénatoriales.

 

Sylvestre Fils Dorcilus

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Twitter : @hpnhaiti / @sfdorcilus

 

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 252 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter