• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Justice : Journaliste en cavale, proches du président Martelly emprisonnés

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 4
MauvaisTrès bien 

Depuis le début de la semaine, la nouvelle de l’arrestation de plusieurs proches, dont le chauffeur du président haïtien Michel Joseph Martelly fait les choux gras des médias de la capitale. Entre temps, le cabinet d’instruction poursuit son travail afin de faire lumière autour de l’émission et de détention de badges de l’administration générale des Douanes par des tierces personnes, a appris l’agence Haïti Press Network.

 

Patrick Maitre, chauffeur du président Martelly, et Jojo Lorquet, l’un de ses proches amis sont à leur quatrième journée à la prison civile (Pénitencier national) de Port-au-Prince.

Impliqués dans l’émission et l’utilisation de badges de la Douane, ces deux hommes ont été arrêtés sous les ordres du cabinet d’instruction.

D’autres personnes sont actuellement recherchées dans le cadre de cette même affaire.

Jojo Lorquet est accusé d’émettre, conjointement avec le journaliste Ernest Laventure Edouard (Moloskot), des badges de l’Administration générale des Douanes (AGD), ainsi que des permis de port d'armes à feu.

Le journaliste présentateur de l’émission radiophonique « Les grands dossiers » sur la radio RFM qui, à ses dires, a été embauché par le chef de l’État pour coordonner les Douanes du pays, est actuellement en cavale.

« Mon client s'est mis à couvert, car il ne se sent pas en sécurité dans la façon que le Cabinet d’instruction gère le dossier. Nous venons de demander que le juge d’instruction soit déporté du dossier… », a indiqué dans la presse l’avocat Aricidas Auguste, défenseur du journaliste.

Ernest Laventure Edouard est activement recherché par la justice haïtienne pour « usurpation de titre, faux et usage de faux ».

Le directeur général de l’Administration générale des Douanes, Jean Baptiste Fresnel, avait déposé une plainte au Parquet de Port-au-Prince contre lui.

« Mon client se sent trahi et abandonné par ses [employeurs] dans cette affaire. Il avait tout le support de hauts dignitaires de l’État. Pourquoi, il est maintenant livré à la justice alors qu’on pouvait régler le dossier autrement », a confié Me Auguste, qui dit ignoré si son client est en actuellement dans le pays ou pas.

« Je ne sais pas où il est pour l’instant. Je lui parle uniquement au téléphone », a-t-il déclaré mercredi à l’émission Haïti Débat sur radio Scoop FM.

Dans la vague d’arrestation des nombreux proches du président Michel Joseph Martelly, Pierre Espérance, du Réseau national de défense des droits humains (RNDDH) a, lui, dénoncé ce qu’il appelle une décision « deux poids deux mesures ».

« Il y a d’autres proches du président de la République qui sont impliqués dans cette affaire. Mais, il est interdit à la justice de les attaquer comme elle le fait pour les autres déjà incarcérés », a dénoncé Pierre Espérance, qui a appelé à l’application de la loi contre tous les concernés indistinctement.

Des hommes d’affaires du pays auraient en leur possession la carte délivrée par Ernest Laventure Edouard, a-t-on appris.

 

Sylvestre Fils Dorcilus

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 277 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter