• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-élections : L’ONU demande aux 3 pouvoirs de mener à bien le processus de formation du CTCEP

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 4
MauvaisTrès bien 

Le secrétaire général sur la mission des Nations-Unies pour la stabilisation en Haïti Ban Ki-moon dans son rapport présenté mercredi au conseil de sécurité de l’ONU, a indiqué que le conflit entre les 3 pouvoirs entraine Haïti dans une impasse politique extrêmement préjudiciable. Ban Ki-moon  demande en ce sens  aux  trois pouvoirs de l’État, de mener à bien le processus de nomination de leurs membres au Collège transitoire du Conseil électoral permanent (CTCEP), a appris Haïti Press network.

 


Le Secrétaire général appelle les autorités haïtiennes à instaurer un climat favorable à la tenue en 2013 d’élections « libres, régulières, crédibles et ouvertes à tous », lit-on dans ce rapport.

 

L’ONU s’est dit « prête à fournir un appui pour les élections à venir et à collaborer avec les autorités haïtiennes pendant les trois prochaines années, en vue de leur permettre d’assumer l’entière responsabilité de la gestion du processus électoral d’ici à 2016 ».

Par ailleurs, Ban ki-moon souligne la menace qui pèse sur l’Etat de droit en Haïti, « si toutefois les institutions garantes ne fonctionnent pas de manière indépendante, notamment les services de police et le système judiciaire ». En ce sens, il invite les autorités nationales et internationales à continuer de renforcer les capacités de ces institutions, et à « en finir avec une culture de l’impunité qui entrave encore les progrès d’Haïti ».

Le rapport mentionne également que durant les 4 prochaines années de son mandat, la Minustah va se concentrer sur des taches essentielles, ayant rapport notamment avec le renforcement des capacités électorales, l’état de droit et des droits de l’homme, et autres questions liées à la gouvernance.

La MINUSTAH devrait réduire ses effectifs en tenue d’environ 30%, d’ici à l’élection présidentielle prévue en 2015.

En ce qui concerne l’épidémie du cholera, le rapport ne fait référence en aucun cas aux plaintes déposées par certaines organisations de droit humain contre l’ONU, qu’elles accusent d’être le responsable de l'entrée du cholera en Haïti. Les plaignants avaient demandé à l’ONU d’indemniser les milliers de victimes de l’épidémie. Toutefois le rapport précise que l’épidémie se poursuit même si le taux d’infection diminue.

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 296 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter