• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti: des organisations de femmes applaudissent l'arrivée de nouvelles femmes au gouvernement

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 4
MauvaisTrès bien 

Quatre femmes viennent d’être nommées ministres dans le cadre du remaniement du cabinet ministériel effectué mardi. Ces nouvelles têtes portent à dix, le nombre de femmes qui détiennent un poste ministériel, sans compter celles nommées secrétaire d’État et à la tête des directions générales. Les organisations de femmes haïtiennes prennent acte et applaudissent.



Parmi les 7 nouveaux ministres on compte quatre femmes. Il s’agit de Mme Régine Gaudefroy chargée du ministère de la communication ; Mme Josette Darguste, ministre de la Culture ; Mme Magalie Racine, ministre à la Jeunesse, aux Sports et de l’Action civique et Mme Bernice Phidélia, ministre des Haïtiens vivant à l’étranger.

Elles rejoignent au gouvernement Marie-Carmelle Jean-Marie (Economie et des Finances); Stéphanie Balmir Vildrouin (Tourisme); Florence Duperval Guillaume (Santé Publique et Population); Yannick Mézile (Condition féminine et Droits des femmes); Marie Carmelle Rose Anne Auguste (droits de l’homme et lutte contre la pauvreté extrême) et Marie Mimose Félix (promotion de la paysannerie).

De nombreux organismes féminins saluent et applaudissent avec ferveur l’intégration de plus en plus de femmes dans des postes de décision au gouvernement Martelly/Lamothe.


La directrice générale d’IDEA International, Mme Marie-Laurence Jocelyn Lassègue dit avoir estimé l’intégration de plus en plus de femmes au pouvoir comme une chose positive pour la démocratie et l’équité de genre. Elle pense que les femmes ont fait leur preuve dans la société pour être jaugées au timon des affaires de l’État.


« Je les encourage à avoir comme boussole, les besoins spécifiques des femmes dans leur secteur respectif », a-t-elle souligné, rappelant qu' avait souhaité au moins une femme au Collège de gestion transitoire du CEP permanent.

Pour sa part, Danielle Magloire dit avoir pris acte du remaniement ministériel et salué cette forte présence féminine au gouvernement qui, à son avis, reflète la diversité de la société.

Cependant, pour la sociologue qui parlait au nom de l’organisme « Kay Fanm », cela ne signifie pas pour autant un changement systématique en ce qui a trait au dossier des droits des femmes dans la société.

« Pour nous autres organismes féministes, ce n’est pas parce qu’une femme ait été nommée ministre qui fait avancer la cause des femmes. Si la personne n’a pas la conscience de cette problématique, si elle n’a pas une sensibilité sociale ou n’a pas des positions à la cause des femmes, cela ne changera rien », a-t-elle jugé, avant de plaider contre l’exclusion à tous les niveaux dans la société.

Pour Lisa François, directrice exécutive du Collectif féminin pour la participation  politique des femmes (Fanm yo la) qui dit avoir applaudi les efforts du président et du Premier ministre en ce sens, il était temps à ce que les postes traditionnellement réservés aux hommes soient ouvert aux femmes.

« Que les femmes au pouvoir accomplissent dignement leur mission ! Je souhaite qu’elles jettent un coup d’œil très méticuleux sur les femmes évoluant particulièrement dans leur secteur respectif. On attend la représentation des femmes au sein du Collège de gestion transitoire du CEP », a déclaré la responsable de Fanm yo la.

Rachelle Fondechaine, représentante de l’organisation « Femmes combattantes avisées pour le développement d’Haïti » (FEMCADH), a indiqué à Haiti Press Network avoir fait ce souhait pour l’année 2013. Celui de voir plus de femmes intégrées les espaces de décision. Pour elle, c’est un signe de récompense de la lutte des femmes pour le respect de leurs droits dans la société.

« Je pense que les femmes doivent continuer à briguer des postes de décision dans le pays, parce qu’elles ont été à l’école comme les hommes », a-t-elle soutenu, avant de conseiller celles qui sont actuellement au pouvoir de faire preuve de compétence et d’honnêteté, afin de faire l’honneur des 52 % de femmes qu’elles représentent dans la société.

 



Alix Laroche
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 381 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter