• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-université: calme à la faculté d’ethnologie, après une journée mouvementée

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

La partie de la faculté d'ethnologie incendiée.

La faculté d’ethnologie de l’université d’État d’Haïti (UEH) a connu une journée calme, mercredi, après avoir été la veille le théâtre d’une vive mobilisation estudiantine, a observé un journaliste d’Haïti Press Network.

 

 

Mercredi en début d'apres midi. À la faculté d’ethnologie, au centre ville de Port-au-Prince (Ouest), l’ambiance est plutôt calme, contrairement à la veille, à pareille heure où il a eu une vive tension entre étudiants et policiers.

 

Sur la cour de la fac, des étudiants – pour la plupart – en groupe discutaient de tout. Alors que, d’autres suivaient tranquillement des cours. Tout est relativement calme.

 

Aux abords de l’entrepôt incendié mardi lors de lancement de gaz lacrymogène par des policiers sur les locaux de cette faculté, des étudiants contemplaient les ruines des matériels partis dans les flammes.

 

« C’est regrettable de constater que tous les matériels : ordinateurs, ouvrages, télévisions…  sont brulés. Ces matériels desservaient les étudiants », a relaté un étudiant.

 

Un autre a dénoncé l’agissement « brutal » des agents de la police nationale face aux mobilisations des étudiants qui, a-t-il souligné, réclamaient justice pour leur camarade : Damaël d’Haïti, lâchement tué par balles, par un policier, le 10 novembre passé.

 

« Il y avait des cours à la faculté hier et un colloque scientifique dans l’espace quand les policiers ont lancé des gaz et tiré à tout bout de champ pour disperser un groupe d’étudiants qui manifestaient », a indiqué l’étudiant, qui n’a pas voulu s’identifier.

 

Mardi, une vive tension a régné dans les parages de la faculté d’ethnologie où des étudiants, qui manifestaient en solidarité avec leurs collègues de la faculté de droit de l’UEH avaient affronté des policiers à coup de pierre.

 

Aucun membre du décanat de la faculté ne se trouvait au bureau au moment où un journaliste d’HPN s’était rendu sur les lieux.

 

Sylvestre Fils Dorcilus

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Twitter : @hpnhaiti / @sfdorcilus

 

 

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 317 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter