Haïti-Sécurité : 1800 personnes arrêtées au cours du mois d’octobre

Vendredi, 09 Novembre 2012 17:09 MEA/HPN Nouvelles - Politique
Imprimer
Note des utilisateurs: / 7
MauvaisTrès bien 

 

Au cours d’une conférence de presse tenue au Commissariat de Port-au-Prince ce vendredi, le porte-parole de la Police nationale d’Haïti (PNH), Frantz Lerebours a dressé le bilan des opérations menées par l’institution policière pour le mois d’octobre. Selon l’officier de police, la PNH a procédé à l’arrestation de 1800 personnes pour des motifs divers.

 

Parmi les motifs de ces arrestations, M. Lerebours cite la détention illégale d’armes à feu, vol à main armée, viol, voix-de-faix. Il a aussi mentionné la saisie de 24 armes à feu dans le cadre des opérations « bouclées de Port-au-Prince ».

 

Le porte-parole a indiqué que la Brigade criminelle a procédé à l’arrestation de Marie-Rose Paul en sa résidence privée pour avoir détenu un chèque d’un ancien inspecteur de police, répondant au nom de Saint Gourdain.

D’un autre côté, il a informé que la Brigade de lutte contre le trafic des stupéfiants (BLTS), a, dans une opération menée à l’Aéroport Toussaint Louverture, arrêté 22 personnes qui tentaient de partir avec 3, 21  kilos de cocaïne.

La PNH, a-t-il appris, a libéré sans versement de rançons, Jean Dugué au Cap-Haïtien. Ce dernier, a-t-il fait savoir, a été enlevé le 4 novembre dernier. Frantz Lerebours a signalé également l’arrestation d’Emmanuel Desrosiers, lequel serait impliqué dans le trafic de cuivre formellement interdit par la loi.

Les cas de meurtres ont baissé. Le taux de meurtres a connu une baisse de 65% de septembre à novembre de l’année en cours, s’est-il réjoui.

Parallèlement, Frantz Lerebours a déploré l’assassinat de l’inspecteur divisionnaire de police, Yves Michel Bellefleur survenu ce matin à l’intersection de Delmas 33 et de Gérald Bataille. Selon M. Lerebours, l’inspecteur Yves Michel Bellefleur a été tué en présence de ses deux enfants qu’il s’apprêtait à emmener à l’école.

« L’inspecteur a été sauvagement abattu par des individus encagoulés, lourdement armés qui se trouvaient à bord d’un véhicule à vitre tintée, immatriculé service de l’État », témoignent des riverains qui assistaient à la scène.

Abordant le dossier de l’homme d’affaires Clifford Brandt, écroué depuis quelques jours pour son implication présumée dans le kidnapping, le porte-parole de l’institution policière a reconfirmé l’arrestation d’une quinzaine de personnes dans le cadre de cette affaire. Celles-ci, a-t-il informé, ont déjà été transférées au Parquet de Port-au-Prince pour les suites légales.

 

Mackendy Emmanuel Alexis

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.