Haïti-Agriculture : résultats du recensement du secteur agricole

Mardi, 30 Octobre 2012 15:03 SDF/HPN Nouvelles - Politique
Imprimer
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

Le ministère de l’Agriculture, des Ressources naturelles et du Développement rural (MARNDR) a présenté, mardi à Port-au-Prince, la synthèse nationale des résultats du recensement général sur le secteur agricole, réalisé pendant 5 ans, à travers le pays, a observé Haïti Press Network.

 

 


En présence d’une trentaine de personnalités, dont des représentants d’agences onusiennes [partenaires], d’institutions publiques et privées haïtiennes, le ministre de l’agriculture Thomas Jacques a ouvert un atelier de présentation des résultats du recensement.

 

« Les résultats du recensement, qui sont disponibles désormais pour tout le monde sur internet, vont servir d’acquis devant permettre au ministère d’élaborer son plan de développement agricole », a dit le ministre Jacques.

 

Pour lui, les données acquises au cours du recensement réalisé auprès de plus d’un million d’exploitants agricoles dans le pays sont « fiables ».

 

« Le but du recensement était de recueillir des données pour améliorer la sécurité alimentaire dans le pays et de lutter contre la pauvreté dans les milieux ruraux afin de promouvoir le développement », a rappelé le titulaire du MARNDR.

 

Intervenant en la circonstance, le représentant de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (institution partenaire du MARNDR dans le cadre du recensement) Naman Keita a salué cette initiative du gouvernement.

 

Selon lui, cette démarche des autorités du pouvoir central a associé la FAO dans la recherche de solutions aux situations les plus diverses.

 

« Aujourd’hui il s’agit de statistiques agricoles, hier il s’agissait de développement local, d’aménagement de bassins versants, et demain il s’agira de soutien à l’augmentation de la production, de préparation et gestion de risques et de désastres », a-t-il fait savoir.

 

Le projet de recensement général de l’agriculture qui, selon les responsables coûte de 4,5 millions d’euro, a été réalisé avec l’appui financier de l’Union européenne (4 millions euro) et le trésor public.

 

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), l’Institut Haïtien de Statistique et d’Informatique (IHSI) et le Centre national de l’information géo-spatiale (CNIGS) ont apporté leur support technique dans l’exécution du programme.

 

Sylvestre Fils Dorcilus                                                                               Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Twitter : @sfdorcilus