• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Politique : Huit jeunes Haïtiens en formation militaire en Equateur

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 4
MauvaisTrès bien 

Le Bureau de communication de la Présidence a informé que le chef de l’État, Michel Joseph Martelly a reçu lundi au Palais national, huit jeunes sélectionnés pour une formation militaire de 4 ans en Équateur dans le cadre des accords de coopération entre l’Équateur et Haïti.



Ernst St-Louis ; Evenson Ilant ; Sadrac Ladouceur ; Mario Carl Erby Florestal ; Jean Elie Pierre Paul ;Werby B. Jean ; Nioventz Vixamarre ; Judney B. Jean, sont ces 8 jeunes garçons sélectionnés par le ministère haïtien de la Défense, qui auront à suivre une formation militaire de quatre ans à l’École supérieure militaire  Eloy Alfaro (Quito, Equateur).

La cérémonie de présentation de ces jeunes à la presse s’est déroulée en présence, entre autres, de l’Ambassadeur de l’Équateur en Haïti, M. Carlos Lopez, du ministre de la Défense, M. Jean Rodolphe Joazile, accompagné de son Directeur général, M. Carel Alexandre, du Sénateur John Joël Joseph, du Secrétaire général de la Primature, Me Michel Brunache et du Directeur général de la Police nationale d’Haïti, M. Godson Aurélus.

« Nous sommes en train de cueillir à pleine main les fruits de ma visite en juillet dernier en Équateur. Lors de ma visite officielle à Quito, j’ai signé deux accords de coopération. L’un définit le cadre général de la coopération entre les deux pays et l’autre concerne l’appui de l’Équateur à la reconstruction d’Haïti »,  s’est réjoui le président Martelly.

Selon la note, ces huit jeunes ont été sélectionnés suivant un processus rigoureux mené conjointement par le ministère haïtien de la Défense et des cadres de l’École militaire équatorienne, venus en Haïti spécialement à cet effet. Les cadets, dont la formation débutera sans tarder, ont laissé le pays lundi après-midi.

Parallèlement, indique-t-on, 10 ingénieurs civils ont été sélectionnés pour une formation dans la construction verticale, le génie rural, les routes et ponts, et les techniques de purification d'eau. Trente autres techniciens en génie civil recevront prochainement la même formation.

« La formation de ces deux groupes de professionnels durera de janvier à septembre 2013. Ils constitueront, dès leur retour en Haïti, les éléments de la première composante de la nouvelle force publique », a annoncé le premier citoyen de la nation.

« Ces nouvelles dispositions confirment, s’il en est besoin, ma détermination à impulser la création d’une nouvelle force publique, en plus de la Police nationale d’Haïti, dont le renforcement et la professionnalisation sont plus que jamais engagés. Le recrutement de ces cadets et des ingénieurs et techniciens témoigne de l’orientation qui sera donnée à cette nouvelle force publique. Elle sera principalement tournée vers la protection de l’environnement et du territoire contre les risques et désastres, vers les activités de développement, donc la reconstruction, à l’instar du contingent équatorien installé à Petite-Rivière », a expliqué le président de la République.

Le chef de l’État s’est dit convaincu que la nouvelle force doit aussi maintenir un constant rapprochement avec la population, et doit être toujours à son écoute.

« Je suis très sensible à ce point. J’ai demandé au ministre de la Défense d’y veiller. D’ailleurs, toute la coopération militaire avec l’Équateur se développe dans cette optique », a-t-il conclu.

 

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 240 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter