• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Environnement : « Notre pays est très malade », reconnait Martelly

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 5
MauvaisTrès bien 

Le président de la République, Michel Joseph Martelly a fait cette déclaration au Palais national ce mercredi, lors d’une cérémonie de remise des clefs de 21 véhicules « Polaris ranger » aux agents du Corps de surveillance environnementale qui dispose pour l’instant 66 membres au total, a constaté Haïti Press Network.



Le président Martelly qui a débuté son discours de circonstance sur un ton poétique, s’est exprimé ainsi par rapport, a-t-il dit, au constat évident de l’état lamentable de notre environnement qui constitue l’un des problèmes majeurs du pays.

Le premier citoyen de la nation s’est dit très préoccupé par rapport à la dégradation de l’environnement qui se traduit par une vulnérabilité croissante, face à tous les caprices de la nature où la moindre averse constitue une menace pour le pays.

« On ne peut ne pas ressentir un choc, lorsque survolant notre espace, on a sous les yeux le spectacle désolant de nos mornes dénudés. Nous sommes plus au temps où la beauté de nos paysages inspirait nos poètes et musiciens et leur faisait chanter Haïti chérie », a-t-il martelé.

Il a poursuivi ainsi : « Force nous est de faire ce constat amer. Notre pays est très malade et nous sommes condamnés à en rétablir la santé. »

Face à cet état de dégradation croissante de la République, le président dit avoir estimé important de faire de l’environnement l’un des axes majeurs de son administration basée sur sur les 5 E.

Le locataire du Palais national a par ailleurs exhorté les protecteurs environnementaux à faire preuve de grande capacité de gestion et du sens de responsabilité. Il les invite aussi à protéger les matériels qui sont mis à leur disposition.

Les 21 véhicules tous terrains dont les clefs ont été remises par le président lui-même aux agents du Corps de surveillance environnementale, seront déployés pour préserver l’intégrité des espaces réservés, notamment la Forêt-des-pins ; les Parcs nationaux de Macaya et de la Visite ; le Morne hôpital ; le Parc naturel du Canapé-Vert ; les mangroves de la bande du Nord et du Nord-Ouest.

La mission principale des agents consiste à travailler de façon à protéger l’environnement et à assurer qu’il soit gardé dans un minimum de propreté. Ces derniers joueront tout aussi bien un rôle de police préventive environnementale en milieu urbain.

Sept unités spécialisées sont appelées à faire partie de ce corps de 66 membres et dont l’effectif sera doublé dans les trois prochains mois, selon ce qu’a indiqué le ministre de l’Environnement, Joseph Ronald Toussaint.

D’après le ministre Toussaint, à ces véhicules, d’autres équipements vont être aussi distribués aux agents. Tout en remerciant la Banque interaméricaine de développement (BID) pour son support, il a indiqué que le coût de ces matériels s’élève à une enveloppe de 380 mille dollars américains.

« Que ce corps soit muni des moyens de son efficacité », a conclu le président Michel Joseph Martelly, avant de souligner l’importance de préserver les 3% restant de la couverture végétale du pays.

 



Alix Laroche
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 204 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter