Haïti-Retraite sénat: lancement interrompu, l’ordre du jour en discussion

Lundi, 02 Juillet 2012 09:49 JLW/HPN Nouvelles - Politique
Imprimer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Le lancement de la retraite sénatoriale qui était prévu ce lundi ne s’est pas déroulé comme prévu, a constaté Haïti Press Network. Bon nombre de sénateurs ne sont pas d’accord avec l’agenda proposé par les organisateurs. Un huis clos a été observé.

 

 

Seulement le président du Sénat Dieuseul Simon Desras a eu le temps de prononcer son discours comme c’était prévu dans l’agenda préparé par les organisateurs de la retraite.

 

La suite du programme a été interrompue par le sénateur Willian Jeanty qui a qualifié de "spectacle" cette rencontre dans la mesure où elle ne tient pas contre des points brulants de l’actualité, tel l’amendement de la constitution.

 

M. Jeanty a proposé qu’on fasse suite à une discussion lors de la dernière conférence des présidents sur le dossier de l’amendement de la constitution sinon il quitterait la retraite

 

Abondant dans le  même sens, le sénateur Jean-Baptiste Bien-Aimé a déploré le fait que l’agenda de la retraite a été élaboré par l’international. Selon le sénateur Bien aimé, il revient aux sénateurs eux-mêmes de prioriser les points sur lesquels le débat doit se dérouler.

 

Les 10  sénateurs sur 20 ayant répondu présents ont observé  un huis clos de 30 minutes pour discuter sur la possibilité de réviser l’agenda.

Cette retraite bénéficie du support technique et logistique des institutions d’appui au Parlement, particulièrement l’Institut International pour la Démocratie et l’Assistance Électorale (IDEA International), et  DAI (Development Alternatives Inc. ), un programme financé par USAID.