• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Morne Hôpital: Des résidents manifestent contre la destruction de leurs maisons

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 14
MauvaisTrès bien 

Des centaines de manifestants ont gagné les rues de Port-au-Prince ce lundi pour déplorer le plan auquel l’État haïtien envisage de démolir leurs maisons à Morne Hôpital en guise de prévention aux catastrophes naturelles, a constaté Haïti Press Network.

De Pétion-Ville au centre-ville, les manifestants en provenance de «Tiétiénie », un petit quartier du Morne Hôpital, ont proféré des menaces contre le gouvernement en place et exigent un dialogue entre les autorités et la population concernant ce dossier.

"Martelly n’a pas construit des maisons. Comment peut-il détruire nos maisons? S'il vient détruire nos maisons, nous allons mettre le feu à Pétion-Ville", ont-ils scandé.
Le numéro 2 du ministère de l'Environnement, Pierre André Gédéon, avait déclaré sur les ondes d’une station de radio de la capitale la semaine écoulée, que le gouvernement veut démolir plusieurs centaines de maisons en termes de prévention à la saison cyclonique.

Question, soutenait-il, de construire des canaux et de reboiser les collines dans le but de trouver une solution au problème des inondations qui, généralement, occasionnent des pertes en vies humaines et des dégâts matériels considérables.

Des agents accompagnés de la Police nationale se sont déjà rendus dans le quartier pour identifier les maisons à démolir. Afin de mieux gérer cette démarche, a-t-on appris, un recensement a été effectué au niveau des quartiers du Morne Hôpital.

Un résident du quartier nous a expliqué que les autorités du ministère de l’Environnement ont annoncé que les maisons de la zone de «Tiétiénie », seront démolies aux fins de libérer la zone. Une somme de 20 000 gourdes était promise aux habitants, lesquels devraient par la suite, louer une maison ou en construire dans un autre quartier.

« Avec ces 20,000 gourdes, on peut louer une maison pour une année. Que feront ces pauvres gens après avoir tant bien que mal forgé la construction de leurs pénates ? Ce faible montant offert pour déloger les gens frise, à mon avis, le ridicule », a-t-il fait remarquer.

Louissaint Béni, père de plusieurs enfants, résidents du quartier de Jalousie (Pétion-Ville) depuis plus de 20 ans explique que depuis son arrivée dans la zone il avait remarqué un panneau indiquant l’interdiction de construction au Morne Hôpital. Le quartier de «Tiétiénie »,  y était inclus.

« Mais au fil des années, a-t-il indiqué, l’État a lâché prise et la situation a dégénéré par des constructions anarchiques. »


 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 363 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter