• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Environnement : Bonjour à la saison cyclonique !

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 

Les autorités haïtiennes, notamment celles concernées par la question de gestion des risques et des désastres ont annoncé jeudi toute une série de dispositions déjà prises, en vue de diminuer les risques liés à la prochaine saison cyclonique qui débute le vendredi 1er juin pour terminer le 30 novembre prochain, a constaté Haïti Press Network.

Compte tenu de sa position géographique dans le bassin de la Caraïbe, chaque année, Haïti doit faire face à une saison cyclonique allant de la période du 1er juin au 30 novembre. Étant très vulnérable du point de vue environnemental, l’État haïtien se donne pour devoir de mettre en place des dispositifs et de multiplier les efforts visant à réduire les risques, aux fins de protéger les vies et les biens.

Cette année encore, pour pallier aux risques liés aux catastrophes naturelles et aux inondations, les responsables de la Direction de protection civile (DPC), ont annoncé tout un train de mesures, lesquelles concernent tout le territoire national, notamment les zones vulnérables aux inondations.

Selon la Directrice de protection civile (DPC), Mme Alta Jean-Baptiste, à travers un Plan de contingence, trois centres d’opérations d’urgence ont été déjà mis en place. Plus de 900 abris provisoires identifiés, un système d’alerte précoce fonctionnel est installé dans plusieurs bassins versants du pays, sans oublier la continuité de la campagne de sensibilisation de la population.

Pour sa part, le coordonnateur technique du programme national d’alerte précoce aux inondations, Helliot Amilcar a indiqué que dans le cadre des dispositions prises au niveau du gouvernement relatives à la période cyclonique, un nouvel élément de protection a été mis en place.

Il s’agit, a-t-il fait savoir, d’un système d’alerte précoce, dispositif mis sur pied afin de permettre aux populations des zones inondables de savoir comment se comporter en termes de prévention.

Ce système est composé de pluviomètres permettant de contrôler les eaux de pluie ; de limnimètres pour avoir une idée du niveau de l’eau dans les lits des cours d’eau et de sirènes placées dans les zones à risques d’inondation pour alerter les populations contre les eaux en furie et se mettre à l’abri.

Sur les 144 communes du pays, 31 d’entre elles établies sur 13 bassins versants, disposent de ce système d’alerte, a informé M. Amilcar. Il a informé au passage que ce système a été financé par la Banque interaméricaine de développement (BID) et initié conjointement par les ministères de l’Agriculture et de l’Intérieur.


Texte et photo : Alix Laroche
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 293 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter