• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Santé : La ministre de la Santé plaide pour un système unique

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 6
MauvaisTrès bien 

La ministre haïtienne de la Santé publique et de la Population (MSPP), Dr Florence D. Guillaume, a procédé jeudi 22 mars au Karibe, à l’ouverture officielle de la 2ème édition du colloque de la santé, organisé sur deux jours autour du thème : « Décentralisation : un levier pour l’amélioration de la gouvernance du système de santé ? », en mémoire de l’éminent médecin haïtien, Dr Ary Bordes, a constaté Haïti Press Network.

« Décentralisation : un levier pour l’amélioration de la gouvernance du système de santé ? ». C’est cette thématique interrogative qui, partout dans le monde, interpelle les acteurs des systèmes de santé, devant servir de plaque tournante autour de laquelle des spécialistes haïtiens et étrangers du domaine sanitaire vont intervenir, afin de présenter leurs expériences en termes de décentralisation des services de santé.

Selon les organisateurs du colloque, ce questionnement d’importance stratégique, au cœur des discussions entourant la réforme administrative de la fonction publique, s’inscrit dans la suite logique des récents états généraux à l’occasion desquels le ministère de la Santé publique proposait de réfléchir à un « système de santé unique, décentralisé et performant répondant aux besoins de la population ». 

Parmi les intervenants venus de l’étranger, les organisateurs citent, entre autres, Philippe Gouillard, ancien ministre de la Santé et des services sociaux au Québec ; Fernando Cupertino de Barros, ancien secrétaire d’État à la Santé de Goiás au Brésil et ancien président du Conseil national des secrétaires d’État à la Santé au Brésil ; Luc Boileau, président-directeur général de l’Institut national de santé publique du Québec ; et Lucien Albert, directeur de l’Unité de santé internationale.

Ce deuxième colloque Ary Bordes, ainsi nommé en hommage au médecin haïtien spécialisé en santé publique, a pour objectif de proposer certains éléments pouvant contribuer à la formulation d’un cadre de référence pour la décentralisation du système de santé haïtien. L’objectif général de cette activité, a-t-on indiqué, est donc de stimuler la réflexion des acteurs du système et de contribuer à la formulation des orientations futures et souhaitables en termes de décentralisation sanitaire. 


Cette rencontre ralliant les cadres du MSPP et un grand nombre de ses partenaires locaux et internationaux, doit mettre au centre des discussions, la nécessité d’implanter définitivement dans le pays un système de santé unique.

Faisant l’objet de discussion récurrente depuis plus de 25 ans au sein de la société, la question de décentralisation pour la réforme administrative visant l’ensemble de la fonction publique haïtienne, a toujours été l’objet de grande préoccupation dans toutes les Constitutions haïtiennes, a fait remarquer Yves Robert Jean, directeur général du ministère de la Planification et de la Coopération externe.

« Qu’ils soient effectués dans la perspective de l’accès aux services, de l’autonomie des organismes départementaux et locaux, ou dans celle d’une participation citoyenne à la gestion de la santé, les choix relatifs à la décentralisation demeurent cruciaux pour la bonne gouvernance des systèmes de santé », a précisé le responsable de l’État.

Dans son allocution de circonstance, la ministre haïtienne de la Santé publique, Florence D. Guillaume dit avoir reconnu que la tâche n’est pas facile, mais elle n’est pas non plus au-dessus des capacités des dirigeants qui doivent agir en vue de délivrer des résultats probants.

Toutefois, elle dit croire que la décentralisation se planifie, se prépare et se construit. « Ce colloque se propose d’intégrer différents éléments d’expériences menées en Haïti tout comme à l’étranger et d’analyser leurs résultats, les enjeux qui y sont associés et les leçons tirées de cet apprentissage », a souligné la titulaire du MSPP.

« Dans un contexte de développement socio-économique articulé et dynamique, se dessinera un système de santé unique, décentralisé et performant répondant aux besoins des populations. Telle est la vision présentée par le MSPP lors des états généraux de santé organisés au mois de janvier 2012 », a-t-elle indiqué, souhaitant en conclusion que les travaux en ateliers de ce colloque soient un succès.



Alix Laroche
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 407 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter