• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Rép Dom: Le passeport d’une étudiante haïtienne confisqué à Jimani

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 15
MauvaisTrès bien 

Marie Nancy Frédéric, étudiante à l’Université autonome de Santo-Domingo, a déclaré avoir été l’objet de grandes difficultés à la frontière haitiano-dominicaine, notamment à Jimani où son passeport, propriété de l’État haïtien, a été confisqué par une employée de l’immigration dominicaine qui lui réclamait 800 pesos en échange du passeport pour avoir passé un mois en territoire voisin avant de retourner dans son pays.



« Lui demandant des explications en tant qu’étudiante, la dame m’a appris qu’il y a une nouvelle loi adoptée par les autorités dominicaines, de laquelle on fait désormais exigence à tout étranger séjournant durant un mois en République Dominicaine sans être rentré chez lui, de payer une somme de 800 pesos à l’immigration avant de quitter le territoire », a expliqué Marie Nancy Frédéric aux micros des journalistes ce mercredi, lors de la conférence de lancement de la Semaine de la diaspora au ministère des Haïtiens vivant à l’étranger (MHAVE).

« Je lui ai fait comprendre en vain, a-t-elle poursuivi, que je suis une étudiante, et que cette loi ne devrait pas être en réalité appliquée aux étudiants qui ont des cycles d’études variés, mais l’agente a préféré de faire fi de moi. Elle a systématiquement procédé à la confiscation de mon passeport qu’est la propriété de l’État haïtien. Elle m’a demandé de lui donner 500 pesos en échange du livret. Chose que je n’ai pas pu faire, faute de moyens. »

Visiblement choqué, Marie Nancy Frédéric avait profité de la conférence de lancement officiel de la Semaine de la diaspora qui se tiendra du 16 au 22 avril prochain, pour solliciter du ministre des Haïtiens vivant à l’étranger, d’entreprendre des démarches lui permettant de récupérer son passeport.

Qualifiant le cas décrit par l’étudiante de « corruption administrative », le ministre démissionnaire des Haïtiens vivant à l’étranger, Daniel Supplice a promis de transférer rapidement au ministère des Affaires étrangères, toutes les informations concernant la victime, afin de demander, via une plainte formelle, à l’agente de l’immigration dominicaine de remettre dans l’immédiat le document qui reste et demeure la propriété de l’État haïtien.


Alix Laroche
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 261 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter